Votre cessation d'activité approche et vous aimeriez partir un peu plus tôt ? Un récent projet de loi déposé à l'Assemblée nationale pourrait vous intéresser… Explications.

Âge-pivot, système de bonus-malus… Des mois durant, le gouvernement a cherché la meilleure façon de garantir l'équilibre du régime des retraites, avec une idée simple en tête : il faudra encourager les Françaises et les Français à travailler davantage si l'on veut pouvoir financer les pensions d'un nombre de retraités en croissance permanente.

Pour autant, indique le site spécialisé Mieux vivre votre argent, certains députés réfléchissent actuellement aux potentielles méthodes permettant aux contribuables d'envisager une cessation d'activité anticipée… Sans nécessairement écoper d'une minoration de ses revenus. En effet, ils viennent de déposer une proposition de loi pour "ouvrir aux salariés et aux fonctionnaires la possibilité de convertir les périodes de congé et les rémunérations reversées sur un compte épargne temps en trimestres", expliquent nos confrères.

A quoi sert un compte épargne temps ?

En théorie, un compte épargne temps (CET) sert à obtenir des congés rémunérés, généralement utilisés quelques mois avant la cessation d'activité, pour un départ (légèrement) anticipé. Pour autant, ils peuvent aussi être récupérés sous forme de rémunération, note Mieux vivre votre argent, qui rappelle qu'il est possible de verser les sommes débloquées sur un plan d'épargne entreprise  (PEE) ou une retraite d'entreprise. Et le site spécialisé d'évoquer, par exemple, le PERCO et le PER Entreprise.

En théorie, si le texte proposé par les élus est voté, les salariés et les fonctionnaires pourraient valider un trimestre supplémentaire par 65 jours accumulés sur leur CET. Réponse cet hiver.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.