Calcul des indemnités plus avantageux, âge de départ avancé… Lorsque l'on pense "retraite des fonctionnaires", on a souvent tendance à considérer que cette typologie de travailleurs bénéficie d'un régime plus favorable une fois l'heure de la retraite arrivée. Qu'en est-il réellement ?
Istock

Réforme des retraite : de quels avantages jouissent les fonctionnaires ?

Si la réforme des retraites que souhaite initier Emmanuel Macron a pour but d’harmoniser les droits entre les différents régimes, un certain nombre de différences demeurent entre les personnes qui oeuvrent dans le secteur privé et celles issues de la fonction publique. Quelles sont-elles ? Les fonctionnaires sont-ils forcément toujours avantagés au moment de prendre leur retraite ? On fait le point.

A lire aussi : Argent : les privilèges aberrants des fonctionnaires

Pension de base : chacun sa méthode de calcul

C’est sans doute là l’une des grandes spécificités du régime dont bénéficient les fonctionnaires. Dans la fonction publique, leur pension est calculée en prenant en compte les six derniers mois de salaire (hors primes). S’ajoute à cela, une retraite qui intègre une partie de leurs primes, de leurs indemnités ou de leurs autres rémunérations.

Du côté des salariés œuvrant dans le privé, la donne est sensiblement différente. La moyenne retenue pour calculer le montant de leur pension s’appuie sur celle des salaires perçus durant les 25 meilleurs années de carrière. Lesquels salaires sont également retenus dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale.

Dans l’absolu, la méthode de calcul permettant de déterminer la pension de base de chaque régime se révèle plus avantageuse pour ce qui est des fonctionnaires. Pour autant, précise Capital, le fait de ne pas prendre en compte les primes perçues par ces derniers (et ils en reçoivent un certain nombre dans le cadre de leur rémunération), les désavantages sensiblement dans le calcul de leur pension.