Quand les difficultés de l’âge commencent à se faire sentir, un environnement adapté et sécurisé est nécessaire au quotidien. Beaucoup de personnes ne souhaitent pas quitter leur logement. Il leur suffit souvent de quelques aménagements simples pour bien vieillir chez elles.

Chaque année, près de 20 000 Français décèdent des suites d’un accident de la vie courante. Parmi eux, les deux tiers ont 75 ans et plus, selon l'agence nationale de santé publique (INPES). Et les chutes sont la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. En cause, bien souvent : un logement généralement peu adapté aux personnes âgées. La perte d’autonomie et de mobilité demande quelques aménagements. Mais de grands travaux ne sont pas nécessaires, quelques dispositions suffisent pour rendre son intérieur plus sûr et confortable.

Veillez tout d’abord à dégager l’espace de tout obstacle : câbles qui traînent, vases au sol ou tapis non fixés sont à proscrire. Avec la vue qui baisse, les escaliers peuvent aussi devenir dangereux. Vous pouvez peindre les contremarches pour bien les visualiser et ne plus rater la dernière marche. Aux toilettes et dans la salle de bain, installez des rampes de soutien et des tapis antidérapants. Afin de limiter les déplacements, veillez aussi à aménager la chambre près des points d’eau. Plutôt qu’une baignoire, privilégiez l’utilisation d’une douche à l’italienne avec un siège adapté : en plus d’être plus sûre, cette solution est aussi plus confortable. Attention aussi à la hauteur des meubles ! Tout doit être peu encombrant et accessible sans que l'on ait à se baisser.

Les aides aux travaux

Publicité
Certains aménagements demandent cependant un investissement plus important. Vous pouvez avoir besoin d’installer des volets roulants automatisés ou d’adapter votre éclairage pour enlever les zones d’ombres. Ou enocre de réaliser des travaux d’adaptation, tels que l’installation d’un siège électrique dans vos escaliers, celle d’une nouvelle douche, voire d’abattre un mur pour dégager l’espace. Ces opérations peuvent être coûteuses.

Pour limiter les dépenses trop importantes, vous pouvez faire une demande d’aides auprès de l’agence nationale de l’habitat (ANAH). L’organisme encourage la réalisation de travaux d’amélioration en accordant des aides aux propriétaires ayant des revenus modestes. Ces aides sont aussi accessibles aux locataires. Avec l’accord de leurs propriétaires, ceux-ci peuvent en faire la demande auprès de l’ANAH selon les mêmes conditions. Ils devront néanmoins prendre en charge le reste des coûts. Les collectivités territoriales peuvent aussi vous assister. Des travaux peuvent être pris en charge par celles-ci, grâce à l’allocation personnalisée d’autonomie ou la prestation de compensation du handicap. Enfin, des crédits d'impôt peuvent vous être accordés afin d'installer des équipements pour personnes âgées.

En vidéo - Comment stimuler sa mémoire ? 

mots-clés : Retraite, Senior

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet