Cumul emploi-retraite : vous permet-il d'atteindre le taux plein ?IllustrationIstock
Les retraités peuvent, dès leurs droits à la retraite liquidés, se lancer dans un cumul emploi-retraite. Vous permet-il d'atteindre le taux plein ?
Sommaire

C’est l’une des possibilités désormais très employées par les retraités. Pour faire face à la perte de ressources engendrée par la transformation d’un salaire en pension de retraite, mais aussi pour défier une inflation galopante, les nouveaux retraités sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le cumul emploi-retraite. Alors que les règles de la récente réforme des retraites ont relancé les inquiétudes et que le pouvoir d’achat des Français est toujours en berne, il s’impose comme une solution avantageuse pour compléter sa pension. Mais le cumul emploi-retraite vous permet-il d’atteindre le taux plein ?

Cumul emploi-retraite : de nouvelles perspectives grâce à la réforme

Grâce au cumul emploi-retraite, les retraités qui quittent la vie professionnelle peuvent reprendre une activité afin de compléter leur pension de retraite. Il s’agit d’un moyen légal d’améliorer ses ressources, mais aussi son confort de vie, malmené par les crises successives. Pour certains retraités, il représente également une manière de ne pas se couper intégralement du monde du travail et de poursuivre une activité sans céder à l’isolement ou à la solitude. Dans tous les cas, vous avez tout à fait le droit de reprendre un travail rémunéré après la liquidation de votre retraite.

Vous avez toutefois l’obligation de vous référer aux conditions dans lesquelles vous pouvez cumuler un revenu d’activité avec une pension. Dans la perspective où vous remplissez les conditions pour toucher une pension de retraite à taux plein, ces restrictions sont minimes. Elles demeurent néanmoins plus élevées lorsque vous devez réaliser un cumul emploi-retraite partiel. La réforme des retraites récemment initiée par le gouvernement a parallèlement permis de nouvelles possibilités pour les retraités qui souhaitent démarrer un cumul emploi-retraite.

Cumul emploi-retraite : une seconde pension de retraite

Grâce à la réforme des retraites, vous pouvez, depuis le 1er septembre 2023, exercer une activité professionnelle pour obtenir une seconde pension de retraite, calculée selon les seules périodes cotisées. Pour pouvoir réaliser ce cumul, vous devrez néanmoins avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, mais aussi avoir liquidé l’ensemble des pensions de base et complémentaires.

Dans le cadre de ce cumul, il est également nécessaire de justifier d’une carrière complète ou d’avoir atteint l’âge du taux plein, soit le seuil des 67 ans. Pour le calcul de cette pension, ce sont les périodes cotisées par l’assuré au titre de son activité professionnelle à partir du 1er janvier 2023 qui seront retenues.

Cumul emploi-retraite : quel est le montant de cette pension ?

Pour acquérir de nouveaux droits, vous aurez la nécessité d’avoir le droit à un cumul intégral. Cette pension vous permettra de bénéficier du taux plein, c’est-à-dire que son montant ne sera pas réduit en fonction du nombre de trimestres d’assurance retraite qui pourraient vous manquer.

Notez que le montant de cette nouvelle pension ne pourra pas dépasser 5% du montant annuel du plafond de la Sécurité sociale. Pour l’année 2023, ce plafond est, dès lors, fixé à 2 199,60 euros brut par an, soit 183,30 euros brut par mois. Il convient de rappeler que ce plafond ne comprend pas les régimes complémentaires.