Emmanuel Macron est entré en campagne. Depuis l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle, il détaille petit à petit les grands axes de son projet. Explications.
Présidentielle 2022 : que prévoit Macron pour les salaires, les aides, la fiscalité ?

Il multiplie désormais les promesses et les engagements. Après avoir formellement fait acte de candidature à sa propre succession et avoir sollicité la confiance du corps électoral une seconde fois, Emmanuel Macron travaille désormais à sa campagne. Donné très largement gagnant dans toutes les études et tous les sondages, le président sortant n’entend pourtant pas faire l’erreur de penser que le match est déjà joué. "Rien n’est écrit", affirmait en effet le président-candidat dans son premier clip de campagne, dont BFMTV se fait l’écho. Le chef de l’Etat a ensuite assuré qu’il lui faudrait "convaincre, proposer, être attaqué et répondre à la controverse". Pour autant, il refuse toujours de participer à un débat avant le premier tour de l’élection.

Ce qui ne l’empêche pas, cependant, de chercher les bons arguments pour toucher les Françaises et les Français. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a décidé de proposer de nombreuses transformations sur le plan fiscal ; mais aussi sur le plan social. Récapitulatif des propositions d’ores et déjà avancées par le candidat dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de cet article.

Présidentielle 2022 : à quel point Emmanuel Macron domine-t-il ses concurrents ?

Emmanuel Macron, rappelle Le Point, est donné à 31% des intentions de vote au premier tour. C’est très loin devant Marine Le Pen, qui réunit 18% des voix que les sondés entendent accorder, ou Eric Zemmour qui récupère la troisième place avec 13%. Il est talonné par Jean-Luc Mélenchon (11,5%) et Valérie Pécresse (11%), qui reprend des couleurs après son débat avec le polémiste d’extrême droite.

1 -  La baisse des impôts pour les entreprises & les particuliers

1/7
1 -  La baisse des impôts pour les entreprises & les particuliers

Emmanuel Macron, s’il est réélu, prévoit notamment une baisse générale de certains impôts qui concernera aussi bien les entreprises que les particuliers. En effet, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il faudra "travailler plus et poursuivre la baisse des impôts pesant sur le travail et la production", rappelle le site LegiFiscal

Pour les particuliers, ce serait une baisse de l’impôt sur les successions à laquelle penserait le président sortant. Il entend en effet "accompagner les transmissions", informe Les Echos.

2 - Le dégel du point d’indice pour les fonctionnaires

2/7
2 - Le dégel du point d’indice pour les fonctionnaires

Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, annonçait ce lundi 14 mars 2022 le dégel prochain du point d’indice dans la fonction publique, informe CNews sur la base d’une interview accordée au Parisien. Le point d’indice, rappelons-le, sert à calculer le traitement - équivalent salaire - dont bénéficient les agents. Cette évolution aura lieu "avant l’été" et ouvre la porte à une augmentation de la rémunération des fonctionnaires.

3 - La revalorisation des retraites minimales pour les carrières complètes

3/7
3 - La revalorisation des retraites minimales pour les carrières complètes

Emmanuel Macron n’a pas abandonné l’idée de réformer les retraites. Il promet dorénavant de reporter l’âge légal de départ de 62 à 65 ans et prévoit quelques contreparties… Comme la revalorisation du montant minimum de la retraite après carrière complète. Ce dernier serait fixé, en cas de réélection du président candidat, à 1 100 euros mensuels, indique RTL.

4 - La transformation des APL

4/7
4 - La transformation des APL

Emmanuel Macron envisage aussi une grande réforme, comme a pu l’expliquer Planet, du système social Français. Selon lui, cette transformation d’ampleur pourrait "sortir des centaines de milliers de personnes de la pauvreté". Elle passe par la suppression des APL, qui seraient fusionnées avec d’autres aides.

5 - La transformation de la prime d’activité

5/7
5 - La transformation de la prime d’activité

Le "revenu universel d’activité" (RUA) d’Emmanuel Macron engloberait plusieurs aides, comme l’a déjà expliqué Planet. La prime d’activité en fait partie. Elle serait donc intégrée à la grande réforme du système social à la française par le président sortant dans le scénario de sa réélection.

6 - La transformation du RSA

6/7
6 - La transformation du RSA

Comme la prime d’activité ou les APL, le RSA pourrait être supprimé au profit d’un dispositif plus large, englobant plusieurs aides pré-existantes et uniformisant les conditions d’accès.

7 - La suppression de la contribution à l’audiovisuel public

7/7
7 - La suppression de la contribution à l’audiovisuel public

Emmanuel Macron, non content d’avoir organisé la suppression de la taxe d’habitation pour la quasi-totalité des Françaises et des Français (seuls les propriétaires de plusieurs résidences devront encore la payer à l’issue de la troisième étape de la réforme), entend également supprimer la redevance audiovisuelle, que paient les contribuables équipés d’un téléviseur. Cela leur permettrait d’économiser jusqu’à 138 euros à l’année.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.