Les candidats ne reculent parfois devant rien. En visite au Salon du cheval, vendredi, la candidate FN pour 2017 a décidé de monter à cheval. Avec évidemment une tenue de circonstance.  
©AFP

Une stratégie de communication payante ? La candidate frontiste à la présidentielle de 2017, Marine Le Pen, s'est rendue vendredi au Salon du cheval, à Villepinte. L'occasion pour la présidente du FN de faire un petit tour à cheval. Sans oublier de porter le chapeau de cow-boy. 

Cette pause équestre n'est pas anodine. L'objectif est aussi d'élargir son électorat. C'est en effet "une manière 'd'humaniser' le parti mais aussi de toucher 'des millions de Français', comme le déclarait Florian Philippot lors d'une convention sur la protection animale organisée par le Front national au mois d'octobre", rappelle le Huffington Post.

Interrogée par des journalistes présents sur place, Marine Le Pen n'a pas manqué non plus de réagir à l'abandon de François Hollande pour la présidentielle de 2017. "Le renoncement ne m'étonne pas. J'avais d'ores et déjà analysé que si Nicolas Sarkozy n'était pas candidat, probablement, il ne le serait pas non plus. Cela marque l'échec très lourd du quinquennat et du PS dans son ensemble", a-t-elle déclaré. Quant aux "doublures", François Fillon et Manuel Valls, celle-ci assure qu'ils ne lui font pas peur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : ZapTweets : l'actu vue de Twitter !