Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur Stéphane Le Foll, le ministre qui doit actuellement gérer la crise de l’agriculture. 

1/ Il habite une fermette au Mans

Le ministre de l’Agriculture est marié à Marie-Hélène Bourdais (Cf. photo ci-dessus). Ensemble, le couple à un fils, Youenn, aujourd’hui adulte, et vit dans une vieille fermette au Mans. A cause de son emploi du temps chargé, Stéphane Le Foll n’y dort pas tous les soirs mais "y rentre plusieurs fois par semaine" pour retrouver son épouse, croit savoir Le Journal du Dimanche(JDD). Le journal précise par ailleurs que leur maison est entourée « de petits pavillons habités par des anciens de chez Renault » et que le ministre a refait "lui-même la terrasse". Là-bas, loin des ors de la République, Stéphane Le Foll apprécierait les plaisirs simples de la vie comme se rendre à vélo au marché. 

2/ Il tutoie François Hollande

Agé de 56 ans, Stéphane Le Foll fait partie de la garde rapprochée de François Hollande. "C'est le fidèle des fidèles. Le loyal des loyaux. Un des plus proches, celui qui m'a accompagné pendant toutes ces années pour m'amener là où je suis. Il a son caractère et ses aspérités. Je suis content qu'il soit un bon ministre", dit le président de lui, ainsi que le rapporte le JDD. Si bien que le ministre fait aujourd’hui partie de ceux qui tutoient le chef de l’Etat et que c’est lui qui, "une fois par mois, ouvre le dîner des hollandais au ministère de la Défense, chez Jean-Yves Le Drian", écrit encore l’hebdomadaire. 

Publicité
Publicité

3/ Son épouse est une artiste

Agée d’une cinquantaine d’années, Marie-Hélène Bourdais est institutrice est artiste plasticienne. "C’est dans le grenier de ses grands-parents qu’elle trouve l’inspiration", explique Ouest-France qui indique également que "ses œuvres redonnent vie aux coiffes et autres vêtements mystérieux, dénichés dans le grenier de sa grand-mère (…) Elle se joue du chanvre, du lin, de toiles et coiffes finement brodées, pour évoquer la campagne et les fermes d’autrefois".

4/ Un ministre sous pression

En charge de l’Agriculture, Stéphane Le Foll doit actuellement composer avec la crise des éleveurs. Une situation délicate qui dure depuis maintenant plusieurs mois. Souvenez-vous, le ministre a même été contraint de renoncer à ses congés l’été dernier. Sous pression, le ministre assure pourtant tenir le coup. "Je tiens, je suis debout et je fais ce que j’ai à faire", a-t-il affirmé ce mardi matin sur Europe 1, soit quelques jours après avoir été pris à partie par des exposants au Salon de l’Agriculture.

A lire aussi – "Petit zizi", "trouillard" : insulté, Valls s’énerve au Salon de l’Agriculture

Mais si Stéphane Le Foll tient à se montrer rassurant, le bruit court cependant que pour tenir, il aurait doublé sa consommation de cigarette, croit savoir Paris Match. Le ministre est même présenté par plusieurs éditorialistes comme l’homme le plus fatigué du gouvernement.

5/ Sa blague dans "Télématin"

Fatigué, Stéphane Le Foll n’a cependant rien perdu de son humour. Les téléspectateurs ont d’ailleurs pu le constater l’été dernier. Alors qu’il était l’invité de "Télématin" sur France 2, le ministre s’est en effet laisser aller à plaisanter sur sa fonction avec William Leymergie. Alors que ce dernier lui demandait si son job était "un bon job" et s’il se voyait "faire ça tout (s)a vie", Stéphane Le Foll lui a répondu avec humour : "Non, je ne vais pas faire ça toute ma vie. Ca ne durera pas autant de temps que Télématin !".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :