Elisabeth Borne vient d'être nommée à Matignon, où elle succède à Jean Castex. La nouvelle Première ministre doit désormais choisir son gouvernement. Quelques noms sont d'ores et déjà évoqués dans la presse.
Remaniement : voici à quoi pourrait ressembler le gouvernement Borne

Le chef de l’Etat aura pris son temps. Désormais, c’est à la Première ministre qu’il revient de proposer une série de noms et de composer son nouveau gouvernement. Celui-ci, informe Europe 1 sur son site, devrait être considérablement plus restreint que l’équipe constituée par l’ancien maire de Prades : en son temps, Jean Castex avait nommé 29 ministres et 12 secrétaires d’Etat. L’exécutif comptait alors 20 hommes et 20 femmes pour un âge moyen de 51 ans.

En l’état actuel des choses, il va de soi que l’équipe supposée remplacée celle choisie par Jean Castex n’est pas encore rassemblée. Il faudra donc se montrer patient avant d’espérer en savoir plus sur les nouveaux visages du gouvernement. Ceci étant dit, rappellent plusieurs de nos confrères, de nombreuses rumeurs émergent déjà et il est donc possible d’imaginer ce à quoi pourrait théoriquement ressembler le gouvernement Borne I.

Nouveau gouvernement Borne : que sait-on sur l’équipe de choc de la Première ministre ?

D’autres éléments, qui n’ont guère de rapport direct avec les noms susceptibles de fuiter, sont d’ores et déjà connus. Le chef de l’Etat s’est engagé à revoir la façon dont il a présidé jusqu’à présent. Cela prend en compte la composition du futur gouvernement. “Changer de méthode, ça veut aussi dire changer son entourage”, a ainsi fait savoir l’un de ses conseillers. C’est pourquoi le nombre total de ministres devrait être ramené à 15, environ. Plusieurs d’entre eux pourraient d’ailleurs provenir de l’ancien exécutif et d’autres risquent bien d’émerger des Républicains. La liste dans notre diaporama que vous retrouverez ci-dessous.

 Elisabeth Borne, Matignon

1/9
 Elisabeth Borne, Matignon

Elisabeth Borne a été nommée Première ministre par Emmanuel Macron. Après être passée par le ministère de l’Ecologie, du Travail et des Transports, elle est désormais cheffe du premier gouvernement composé à l’occasion du deuxième mandat du président.

Gabriel Attal, Éducation ou Budget

2/9
Gabriel Attal, Éducation ou Budget

Gabriel Attal a longtemps été porte-parole du gouvernement. Désormais, informe La Dépêche, il pourrait récupérer le maroquin abandonné par Jean-Michel Blanquer : l’éducation. Pour l’heure, précisent cependant nos confrères, cette nomination supposée ne fait que l’objet de rumeurs. D’aucuns, comme Europe 1, le placent aussi au budget.

Pascal Canfin, Ecologie

3/9
Pascal Canfin, Ecologie

Pascal Canfin, dont le nom revient régulièrement depuis le premier quinquennat d’Emmanuel Macron, pourrait bien obtenir un maroquin d’importance durant la prochaine mandature du chef de l’Etat. La Dépêche évoque en effet des rumeurs d’entrée au gouvernement avec en portefeuille l’écologie. Pour l’heure, le principal intéressé ne s’est pas déclaré volontaire.

Gérald Darmanin

4/9
Gérald Darmanin

Gérald Darmanin, anciennement ministre de l’Intérieur, pourrait rester au gouvernement pour un quinquennat de plus. C’est en tout cas ce qu’affirme RTL, qui évoque un certain nombre de noms en provenance du passé du chef de l’Etat.

Christian Estrosi

5/9
Christian Estrosi

Maire (longtemps Les Républicains) de Nice, Christian Estrosi pourrait faire son entrée au gouvernement à l’occasion de la composition de ce nouveau gouvernement, informe Europe 1. Il récupérerait alors un maroquin dont la nature exacte fait l’objet d’interrogations.

Sébastien Lecornu

6/9
Sébastien Lecornu

Comme Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu pourrait être reconduit, à son poste actuel (ministre des Outre-Mers) ou à un autre, informe RTL.

Amélie de Montchalin

7/9
Amélie de Montchalin

En l’état actuel, Amélie de Montchalin est la dernière ministre - en charge de la transformation et de la fonction publiques dans le gouvernement de Jean Castex - dont le nom est évoqué pour l’exécutif composé par Elisabeth Borne, souligne RTL.

Karl Olive

8/9
Karl Olive

Comme Christian Estrosi, le maire de Poissy Karl Olive est initialement originaire des rangs des Républicains. Ceci étant dit, il pourrait gagner ceux de Renaissance en récupérant pour Elisabeth Borne le ministère de la Ville. 

Amélie Oudéa-Castéra

9/9

Amélie Oudéa-Castéra est directrice générale de la fédération française de tennis. Elle est pressentie pour le ministère des sports, d’après Europe 1.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.