C'est fini, vous ne le verrez plus en France ! Manuel Valls a décidé de quitter le pays et de partir pour l'Espagne où il entend reconstruire sa vie… Entre autres.
AFP

La nouvelle vie de Manuel Valls : candidat à la mairie de Barcelone

"Oui, je veux être le prochain maire de Barcelone", a lancé Manuel Valls devant un parterre de journaliste, dans la soirée de mardi. L’ancien Premier ministre a décidé de tourner le dos à la vie politique française après en avoir tutoyé les sommets… Et une lourde chute, rappelle L’Express.

A lire aussi : Manuel Valls : toutes les femmes de sa vie

Barcelone, c’est la ville ou l’ancien chef de gouvernement a vu le jour, il y a 56 ans. C’est ici qu’il cherche un rebond, un nouveau "karma" même, d’après Libération. Pour autant, la conquête de la plus grande ville de Catalogne pourrait être difficile. Il s’y présente en héritier de Pasqual Maragall, ancien maire socialiste de la ville qui a largement participé à la rénovation de la cité entre 1982 et 1997, souligne Le Monde. C’était sans compter sur le parti de gauche républicaine de Catalogne, qui a décidé d’investir, pour ce scrutin, Ernest Maragall, le frère de l’ancien maire.

Pour parvenir à séduire avant l’élection de mai, l’ancien socialiste multiplie les déclarations d’amour à l’égard de la ville dans laquelle il est né – ainsi qu’au pays tout entier. Il revendique notamment la perte d’une étoile footballistique et a dit souhaiter la victoire de l’Espagne sur l’équipe de France, à la prochaine finale de la Coupe du Monde, sur les ondes de la radio espagnole RAC1. Il a d’ailleurs rappelé son soutien pour le FC Barcelone face au PSG, pendant le précédent quinquennat. L’ancien ministre s’est même laissé aller à quelques anecdotes très personnelles. "La première fois que j’ai dit je t’aime, c’était en catalan", a-t-il déclaré, rappelle le Huffington Post.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.