La presse anglo-saxonne vient de révéler que la femme politique venait d'emménager avec Nigel Farage, ancien patron de l'UKIP, le parti britannique qui a milité pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Si Laure Ferrari n'est pas très bien connue en France, elle fait actuellement l'objet d'articles outre-Manche. Les médias britanniques, tel The Sun, ont révélé que la femme politique était la prétendue compagne de Nigel Farage, l'ancienne figure du parti eurosceptique Ukip, qui a milité pour le Brexit. La femme de 37 ans a récemment été photographiée au domicile de Nigel Farage, 52 ans, près de Londres. 

Interrogé sur cette liaison supposée, l'homme politique britannique a déclaré avoir simplement hébergé la Française, car celle-ci, sans logement, n'avait nulle part où dormir. Toutefois, le Sun rapporte que la femme de Nigel Farage, avec qui il a eu deux enfants, a été vue quittant sa maison sans sa bague de mariage dimanche.

Elle a rencontré Nigel Farage alors qu'elle était serveuse à Strasbourg

Laure Ferrari, qui dirige actuellement l'Institut de réflexion pour la démocratie directe en Europe (IDDE), a véritablement commencé sa carrière politique en 2007. Cette année-là, celle qui était serveuse à Strasbourg rencontre au Parlement européen un certain... Nigel Farage, l'eurodéputé britannique de Ukip, qui l'engage comme assistante parlementaire en charge des questions environnementales. Ensuite, elle a pris en charge les relations publiques du Groupe Europe libertés démocratie (ELD), dans lequel elle a rencontré Nicolas Dupont-Aignan.

Publicité
Charmée par "l'engagement et le courage" du président de Debout la République (aujourd'hui Debout la France), Laure Ferrari rejoint alors le parti en tant que secrétaire départementale du Bas-Rhin, puis en tant que déléguée aux affaires européennes au sein du Bureau national. En 2014, elle se lance dans la bataille des européennes en étant tête de liste DLR, mais avec 4,16 % des suffrages, le parti ne remporte aucun siège.

A lire aussi Brexit, Trump, Fillon… : faut-il encore croire les sondages ?

A noter qu'une enquête est en cours pour déterminer si le parti Ukip a accepté des dons illégaux notamment de la part du think-thank dirigé par Laure Ferrari. Cela fait suite à une vérification par le Parlement européen qui a conclu que l'IDDE avait utilisé des subventions de l'UE au profit du parti eurosceptique, que Nigel Farage a dirigé de 2006 à 2016.

Vidéo sur le même thème : Theresa May prête à décoller vers le Brexit

mots-clés : Brexit, Française

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité