Retour sur tous ces politiques qui ont été pris en défaut sur des questions de la vie quotidienne des Français.
AFP

Gérald Darmanin : la douloureuse addition au restaurant

© AFP

La citation a de quoi écorner l'image de celui qui est pourtant ministre de l'Action et des comptes publics.... Jeudi 22 novembre dernier, ce transfuge de LR et proche de Nicolas Sarkozy se trouvait à la Sorbonne, à Paris, pour assister à la treizième édition des États de la France. Alors que le mouvement des gilets jaune se maintient et annonce même de nouvelles manifestations dans le week-end, la parole du ministre était très attendue. Elle n'a pas déçu.

Gérald Darmanin s'est mis à évoquer le prix de la vie et des restaurants parisiens. Catastrophe. "Si nous ne voulons pas être dans le Brexit intérieur (...), nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin", a-t-il déclaré selon Marianne

Des restaurants à moins de 200 euros et bons à Paris, il y en a beaucoup. Visiblement Gérald Darmanin, membre le moins fortuné du gouvernement, ne les connaît pas ou ne les fréquente pas.