Sur les ondes de RTL, François Fillon a conservé ses distances avec Nicolas Sarkozy et ainsi raillé le "réformisme prudent" de l'ex-chef de l'État.
© Capture RTLAFP

Ils devraient se rencontrer, mais les relations semblent toujours aussi froides entre les deux. Invité ce matin sur RTL, François Fillon a semble-t-il tenu à montrer qu’il ne craignait pas le retour de Nicolas Sarkozy.

Interrogé sur la rencontre qui doit avoir lieu entre lui et l’ex-chef de l’Etat, l’ancien Premier ministre a indiqué qu’il souhaitait rencontrer "tous les candidats à la présidence" reléguant ainsi Nicolas Sarkozy au rang de simple concurrent à l’image de Bruno Le Maire ou d’Hervé Mariton.

>> Lire aussi : François Fillon et Nicolas Sarkozy : pourquoi tant de haine ?

"J'entends dire qu'il ne veut pas toucher aux 35 heures"

Puis, le député de Paris s’en est pris au programme supposé de Nicolas Sarkozy. "J’entends qu’il ne veut pas toucher aux 35 heures, à l’âge de la retraite, au code du travail… " a-t-il déclaré pour signifier son côté réformateur opposé au "réformisme prudent" dont ferait preuve l'ancien président.

Invité à donner son avis sur un Nicolas Sarkozy "changé" comme l’a soutenu récemment Dominique de Villepin, François Fillon s’est fendu d’un petit tacle déclarant : "j’ai toujours entendu dire qu’on ne changeait personne, jamais". Voilà qui ne devrait pas arranger les relations entre les deux hommes.

En vidéo sur le même thème - François Fillon : "Je ne me situe pas par rapport à Nicolas Sarkozy"

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.