La fiscalité du 45e président des Etats-Unis est un sujet revenant sans cesse depuis son élection. Le New York Times a révélé ce mercredi que celui-ci se serait affranchi durant huit ans de payer ses impôts sur le revenu.
AFP

Un énième scandale pour Donald Trump, qui comme à son habitude assure sa défense sur Twitter. Dans un article du New York Times paru mercredi, les déclarations fiscales du 45 e président des Etats-Unis examinées sur la période de 1985 à 1994 révèle un impayé d'impôts sur le revenu durant huit années. 

Obtenues grâce à une personne y ayant accès sur le plan juridique, le quotidien s’est aperçu que ce n’est pas moins de 1.17 milliards de dollars que Donald Trump aurait perdu en une décennie. Dans une période sombre de sa vie, les pertes très importantes et les dettes qui se sont succédées, auraient permis au magnat de l'immobilier de s'affranchir de payer ses impôts sur le revenu durant huit ans.

Mardi 23 avril 17h, c’est la deadline qui a été donné par le président de la commission des finances de la Chambre des représentants pour fournir les déclarations fiscales de Donald Trump. Il a invoqué la loi de 1924, qui précise que l’Internal Revenue Service doit fournir au président de la commission des finances les documents fiscaux exigés. Enlisé dans un conflit, Steven Mnuchin, secrétaire du Trésor américain “veux être certain que le fisc n’est pas transformé en arme comme ce fut le cas sous l’administration Nixon”. Les déclarations fiscales du président et de ses entités professionnelles demandées sont celles des six dernières années.  

 Une technique pour continuer de s'opposer aux démocrates ?

Sur la seule année 1985, il a déclaré avoir perdu 46.1 millions dans les casinos et les hôtels. Cependant, un doute plane sur un éventuel redressement de la part du fisc américain. Les informations “à propos des déclarations d'impôts du président et de ses affaires datant d'il y a trente ans sont extrêmement inexactes”, a déclaré l’avocat de Donald Trump au New-York Times

Des révélations qui tombent au lendemain du refus par le Trésor américain de communiquer au Congrès les déclarations d’impôts du président, alors même que la période éxaminée par le quotidien américain n’entre pas dans le conflit qui oppose Trump aux démocrates.

L’évasion fiscale, une pratique pas méconnue du président américain. En effet, octobre dernier, Le New York Times a révélé qu’une somme de 400 millions de dollars, donné par ses parents proviendrait en partie de ces manoeuvres.  

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.