Conflit d'intérêt, “République des copains”... L'épouse de ce proche d'Emmanuel Macron fait face à d'importants tirs de barrage depuis peu. Toute l'opposition semble s'être liguée contre elle. En cause ? Une nomination jugée soupçonneuse.
AFP

Décrite par les députés de La République en Marche (LREM) comme une “femme compétente”, Raphaële Rabatel vient d’être nommée directrice de la communication et du développement durable du groupe Française des Jeux (FDJ). Elle fera d’ailleurs partie du Comité de direction générale de l’entreprise. Problème ? Elle est également l’épouse de Gilles Le Gendre, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, qui vient de voter la loi PACTE.

Cette loi, portée et défendue par Bruno Le Maire, est l’une des pierres angulaires de la politique d’Emmanuel Macron. Elle prévoit le transfert au privé d’une majorité du capital de la FDJ et vien d’être adoptée rappelle le journal Le Figaro. C’est pourquoi cette nomination a largement fait grincer des dents à gauche comme à droite, explique le quotidien.

Publicité
Publicité

“L’épouse du président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, nommée directrice de la communication de la Française des Jeux en voie de privatisation…. #benvoyons”, s’est récemment offusquée Marie-Pierre de la Gontrie, sénatrice PS, sur Twitter.

Elle n’est pas la seule à avoir fait l’annonce de son mécontentement. “Si cette information est exacte, c’est profondément choquant. Surtout venant d’une majorité donneuse de leçons comme jamais”, a renchéri le député Les Républicains Daniel Fasquelle.

Pour sa part, Nicolas Dupont-Aignan a pointé du doigt un “curieux mélange des genres”. Il n’y a d’ailleurs pas que chez l’opposition que le sujet a du mal à passer. Cette nomination - ou au moins la date à laquelle elle a été communiquée - dérange aussi au sein même de la majorité…