Demeure familiale d'un éminent membre de La République en Marche, aujourd'hui au gouvernement, ce nouveau repaire macroniste est très fréquenté. Les alliés et certains proches d'Emmanuel Macron semblent beaucoup l'apprécier…
AFP

"Ce genre de week-end, à parler jusqu’à 4 heures du matin en buvant des coups, forcément cela renforce les liens amicaux", explique Anne-Christine Lang, députée La République en Marche (LREM) de Paris, dans les colonnes du Figaro. Elle fait référence aux longues soirées passées avec d’autres figures du mouvement présidentiel sur l’Île aux Moines (Morbihan, Bretagne), dans ce qui fut dès les années 80 la résidence secondaire de la famille Attal.

Demeure prisée du secrétaire d'État auprès du ministre de L'Éducation nationale et de la jeunesse, Gabriel Attal, elle est "devenue le repaire de la jeune garde de La République en Marche" depuis son élection en tant que député en 2017, explique le quotidien national marqué à droite. Il faut dire que, chaque été, elle a accueilli plusieurs invités de marque depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Parmi les convives figurent notamment Sacha Houlié, Aurélien Taché, Guillaume Chiche et Pierre Person, député eux aussi, ainsi que Franck Riester – futur ministre de la culture. Du beau monde.

"On venait d’être élus, personne n’avait prévu ses vacances. J’ai tweeté sans réfléchir, et ça a provoqué un tel buzz", se rappelle le secrétaire d'État, évoquant le message qui a donné à cet ancien hangar ostréicole l’aura qu’il a aujourd’hui. À l’époque, en 2017 donc, ne sont réunis que Pierre Person, Sacha Houlié et Stéphane Séjourné, indique Le Figaro. Du drone qu’il pilote, il prend une photo du moment, que diffusera ensuite l’élu des Hauts-de-Seine, sur Twitter. Avec un hashtag : "#BourbonSurMer".

Cette luxueuse résidence qu’apprécient les alliés d’Emmanuel Macron : plusieurs éditions depuis 2017 ?

Depuis, nombreuses sont les personnalités politiques à avoir séjourné dans la demeure de Bourbon-sur-Mer, y compris en 2018 et en 2019. Certaines, comme Agnès Canayer sont proches d'Édouard Philippe. D’autres, comme Matthieu Orphelin ont quitté La République en Marche. Ce qui n’empêche pourtant pas de refaire le monde autour d’un verre ? "On a parlé que de ça", juge Anne-Christine Lang, pour qui la dimension politique de ces rencontres estivales est indéniable. "Pas de plan d’attaque ni de feuille de route, mais forcément un peu de prospective", poursuit-elle.

Entre deux discussions stratégiques, ces familiers de La République en Marche n’hésitent pas aussi à pratique la pêche au bar ou à sortir en bateau, quand ils ne profitent pas du barbecue. Cependant, note Le Figaro, depuis son entrée au gouvernement, Gabriel Attal ferait tout pour être plus discret : "l’élu LREM, fin politique, veille à ne pas passer pour un chef de bande", explique le journal. Non sans préciser comment "sa liste d’invité s’étoffe, s’élargit, se précise au tout dernier moment"…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.