Ce mardi, une entreprise a annoncé sa mise en examen pour « recel de favoritisme ». Emmanuel Macron est directement concerné.
AFP

Emmanuel Macron à Las Vegas : une deuxième mise en examen

Alors que l’Elysée et Matignon se retrouvent actuellement confrontés aux lourds rebonds de l’affaire Alexandre Benalla, c’est une autre affaire qui touche plus directement Emmanuel Macron, qui vient de subir de nouveau soubresauts. Ce mardi 12 février, Havas Paris a confirmé sa mise en examen pour « recel de favoritisme », une demande du parquet. L’information avait déjà été dévoilée par le Canard Enchaîné la semaine précédente. Havas annonce de son côté un recours en annulation et "conteste fermement les motifs" de la décision judiciaire.

Cette mise en examen intervient dans le cadre du dossier Business France et du déplacement d’Emmanuel Macron à Las Vegas, en janvier 2016.  Une affaire qui a par ailleurs déjà conduit à l’audition de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, alors patronne de l’enseigne. La directrice de communication de cette dernière a été mise en examen également, pour "favoritisme".

Que recouvre précisément ce dossier ? Emmanuel Macron est-il menacé ?