Lieu de vie des présidents de la République depuis plusieurs décennies, l'Élysée est chaque jour le théâtre de rituels, de conversations confidentielles et parfois même d'anecdotes croustillantes. Florilège.
Elysée : les petits secrets du palais présidentielAFP

On fait la vaisselle à la main !

À l'Élysée, les vins sont bus dans des verres en cristal, et les repas servis dans assiettes en porcelaine de Sèvres datant de 1889. Les couverts sont quant à eux en argent. En tout, la vaisselle du Palais est estimée à plus de 30 000 euros. Pas question donc de prendre le risque de l’abîmer au lave-vaisselle. À l'Élysée, toute la vaisselle est faite à la main. Dix-sept personnes sont même chargées de le faire.

La chapelle du général De Gaulle

L'Élysée a pendant plusieurs années abrité une chapelle. Lorsqu’il était président, le général De Gaulle avait en effet fait installer une chapelle dans l’aile gauche du palais. Elle était "si petite qu’on aurait plutôt dit un oratoire", a indiqué à Planet.fr Marc Tronchot, l’auteur de Les présidents face à Dieu. "Aujourd’hui, cette chapelle n’existe plus. La salle qui lui était consacrée est devenue une sorte de salle d’attente dans laquelle trônent quelques meubles et un portrait du président. Ce qui est assez cocasse, c’est que le portrait de François Hollande a été accroché à l’endroit même où se trouvait autrefois le crucifix !", racontait-il également en 2015.

Des vols à l'Élysée

Malgré l’important système de sécurité qui y est déployé, l'Élysée n’échappe pas aux vols. Un rapport commandé par la Cour des comptes en 2008 révélait que 200 objets répertoriés par le Mobilier national ont disparu entre 1995 et 2007. Et si certains ont pu être identifiés et attribués à des délégations étrangères reçues en voyage officiel, la plupart de ces larcins demeurent un mystère, ainsi que le rapportent Patrice Duhamel et Jacques Santemaria dans Élysée, coulisses et secrets d’un palais. En 1981, et toujours selon les deux auteurs, les pendeloques en cristal des appliques de la salle des Fêtes avaient même été retirées lors de la toute première conférence de presse du président Mitterrand. Et tous les deux de souligner : "L’histoire ne dit pas de qui on se méfiait le plus, des 400 journalistes ou des 18 ministres".

Vidéo : Cette photo secrète de Jacques Chirac que personne n'a vue

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.