En arrivant en tête au second tour dimanche soir, ou en figurant en position éligible sur une liste, certains politiques se sont retrouvés en position de cumuler plusieurs mandats.
© Photomontage Planet.fr

Jean-Yves Le Drian

© AFP

A l'issue du second tours des régionales, certains candidats figurant en bonne position ont été élus conseillers régionaux (voire prochainement président de région) alors qu'ils avaient déjà d'autres mandats. Pourtant, avec la nouvelle loi sur le non-cumul des mandats, ils vont devoir trancher.

Jean-Yves Le Drian a remporté haut la main les régionales dimanche, où il était tête de liste PS en Bretagne. En devenant le futur président de la région, le ministre de la Défense cumulera donc deux mandats. Enfin, pas tout à fait car le poste de ministre n'est pas un mandat mais une fonction. Reste que ces deux postes sont difficiles à concilier et le principal intéressé à fait savoir qu'il ne siégerait pas tout de suite à son poste de président de région. En effet, Jean-Yves Le Drian va cumuler les deux postes un temps, en raison de la situation sécuritaire liée aux attentats, puis il démissionnera de son poste ministériel.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.