Dimanche soir, "France 2" a diffusé un documentaire sur l'ancien directeur du FMI, tombé en disgrâce suite à ses affaires de luxure avant la présidentielle de 2012. 

Dans un documentaire diffusé dimanche soir sur France 2, les journalistes Sarah Briand et Jean-Baptiste Arnaud ont essayé de comprendre qui se cachait vraiment derrière les initiales "DSK".

Favori de la présidentielle de 2012, Dominique Strauss-Kahn, alors directeur du FMI, avait vu ses rêves réduits à néant suite à une tentative de viol sur une femme de ménage dans son hôtel Sofitel à New York. Depuis ce jour, l'homme de gauche est allé de déconvenues en déconvenues : divorce, affaires judiciaires, etc. 

Il n'aurait jamais dû s'appeler DSK

Dans le reportage de France 2, que Paris-Match a visionné, on apprend notamment que les initiales DSK n'auraient pas dû voir le jour. En effet, Strauss-Kahn n'est pas son nom de naissance. Petit, il s'appelait Dominique Strauss. Son véritable grand-père, mort avant sa naissance, Dominique s'était pris d'affection pour Marius Kahn, l'amant de sa grand-mère maternelle, qu'il considérait comme son grand-père de coeur. A la mort de Marius, et pour lui rendre hommage, Dominique Strauss a décidé d'accoler le nom de Kahn à son patronyme, devenant le fameux DSK. 

Il a survécu à un séisme

On apprend également que DSK a survécu à un tremblement de terre à Agadir, au Maroc. Bien que né à Neuilly-sur-Seine, l'économiste a passé son enfance au Maroc dès l'âge de 2 ans. Mais le 29 février 1960, un tremblement de terre a lieu à Agadir : 15 000 personnes trouveront la mort, soit un tiers des habitants de la ville. Dominique Strauss-Kahn, qui n'a que 11 ans, est l'un des rescapés. "Il y a le traumatisme du tremblement de terre mais surtout le traumatisme de la conséquence du tremblement de terre, qui est le déracinement", analyse dans le documentaire le biographe Michel Taubmann, auteur du livre Le Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn. Gilbert Strauss, le père de DSK, a en effet tout perdu dans la catastrophe et a du rapatrier les siens vers la France.

L'homme à femmes

Publicité
Son appétit pour les femmes est venu très tôt. C'est à 14 ans qu'il a rencontré son premier amour, Hélène Dumas. Après leur bac, les lycéens se marièrent et s'installèrent à Paris pour poursuivre leurs études. Le passionné d’économie préparait alors le concours d’entrée à HEC. Mais le couple, qui aura eu trois enfants, divorce après 20 ans de mariage. En 1986, alors qu’il est en pleine ascension politique, DSK épousera Brigitte Guillemette, directrice d’une société de communication. Le couple aura une fille et divorcera en 1989. Deux ans plus tard, DSK se mariera avec Anne Sinclair, dont il divorcera en 2013

Vidéo sur le même thème : Anne Sinclair parle de l'affaire du Sofitel sur France 2

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité