Contre toute attente, le président François Hollande a finalement décidé d'inscrire dans le projet de réforme constitutionnelle la déchéance de la nationalité française pour les binationaux en cas de terrorisme.
AFP

François Hollande a encore rétropédalé. Après avoir annoncé qu’il voulait inscrire dans le projet de réforme constitutionnelle la déchéance de la nationalité française pour les binationaux en cas de terrorisme et y avoir renoncé un mois plus tard, le président a finalement décidé de maintenir cette mesure.

A lire aussi –Déchéance de la nationalité : Christiane Taubira a-t-elle fait une bourde ?

Ce mercredi au sortir du Conseil des ministres, Manuel Valls a en effet déclaré cette épineuse question sera prochainement soumise au Parlement, "comme le président de la République l’avait annoncé" au lendemain des attentats.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :