Ce mardi, "Le Parisien" a révélé que deux biens immobiliers de l'ancien ministre de l'Intérieur avaient été confisqués dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007.

Une enquête qui dure depuis plusieurs années. Ce mardi, Le Parisien a révélé que la justice avait confisqué deux biens immobiliers dont Claude Guéant est le propriétaire dans le cadre du dossier sur le financement de la campagne présidentielle de 2007. Il s'agit d'un appartement de 90m² dans le XVIe arrondissement de Paris ainsi qu'une résidence secondaire située dans le Maine-et-Loire. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy peut encore y habiter mais n'a pas le droit de les vendre. La confiscation aurait eu lieu le 12 juin dernier.

Il a été mis en examen dans cette enquête en 2015

Cette décision des magistrats s'inscrit dans l'enquête sur des soupçons d'un possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2007. Proche de l'ancien président, dont il a été le secrétaire générale de l'Elysée avant d'être nommé à l'Intérieur, Claude Guéant avait été mis en examen en mars 2015 pour "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, faux et usage de faux".

Publicité
Les enquêteurs s'interrogent notamment sur un virement de 500 000 euros en provenance de Malaisie et datant de 2008, explique Le Parisien. Ils suspectent que cet argent ait été utilisé dans un montage financier fictif permettant l'achat de l'appartement parisien concerné par la confiscation. La maison secondaire aurait également fait l'objet d'une perquisition pour rechercher d'éventuels éléments une semaine auparavant. Le quotidien rapporte qu'aucun document n'aurait été saisi à cette occasion.

En vidéo sur le même thème : Claude Guéant condamné à de la prison ferme : retour sur l'affaire des primes en liquide

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité