C'est NextINpact qui a repéré la très discrète information. En cause la demande de suppression d'un montage photo d'Emmanuel Macron
AFP

Photomontage d’Emmanuel Macron : une demande de retrait

Les effets de comparaison et les montages photo ont visiblement des limites pour certains… C’est le site Next INpact qui a en premier lieu mis la main sur cette information concernant Emmanuel Macron. Le site internet spécialisé dans l'information sur les nouvelles technologies et l’informatique est tombé sur une demande bien particulière émise auprès de Google par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication.

Publicité

Au cœur de la demande, un photomontage d’Emmanuel Macron entouré d’Edouard Philippe et Christophe Castaner, qui reprend en fait un cliché d'Augusto Pinochet pris par Chas Gerretsen en 1973, sur lequel il est entouré de généraux. L’image trafiquée a été partagée sur Google + et fait clairement le lien entre l’exécutif français et les 16 années de dictature du général chilien.

Publicité

Photomontage d’Emmanuel Macron : l’OCLCTIC botte en touche

Comme l’explique Next INpact dans son article réservé aux abonnés, la demande de l’OCLCTIC a pu être repérée grâce à Lumen. Un projet de recherche data mené par le Berkman Klein Center for Internet & Society de l’université d’Havard. Il s’agit d’une base de données répertoriant les demandes de suppressions de contenus sur internet.

Pourquoi l’office français, dépendant de la police nationale et donc du ministère de l’Intérieur, a fait cette demande ? Contacté par CheckNews et Next Inpact,  l’OCLCTIC n’a pas souhaité fournir d’explications. Il a d'ordinaire des missions de lutte contre les escroqueries, la fraude et les contrefaçons bancaire, ou de faire de la veille technologique