Les époux Balkany se retrouvent régulièrement au centre de l'actualité à cause de leurs déboires judiciaires... et de leurs déclarations fracassantes.
Balkany : le best of de leurs phrases tonitruantesAFP

"Je suis l'homme le plus honnête du monde", a dit Patrick Balkany en 2010 dans l'émission "Salut les terriens" sur Canal +.  Une phrase qui a valu à son auteur d'être nommé pour le prix de l'humour politique.

"Je n'y suis pour rien si j'ai été élevée dans un hôtel particulier de 3000 m2 du XVIe, et si, enfant, j'allais en Rolls à l'école.", a déclaré Isabelle Balkany au JDD le 15 août.

"Nous n'avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré (...) Peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu'on écoute ce qu'elle avait à dire.", a déclaré au Figaro Patrick Balkany à propos de la séance houleuse de Cécile Duflot, alors ministre du Logement, devant quelques députés amusés devant la robe de celle-ci.

Quand Bfmtv s'invite le 2 février dans une permanence de Patrick Balkany pour l'interroger sur des soupçons de "blanchiment de fraude fiscale" à son encontre, celui s'énerve : "Monsieur j'en ai fini avec vous, quittez ma permanence. Cassez-vous... Tirez-vous...". Puis, le maire de Levallois-Perret confisque la caméra de BFMtv avant de la rendre au journaliste quelque temps après.

Selon Patrick Balkany, une ville gérée par le Parti socialiste correspond au "Liban après le bombardement". Il a prononcé cette phrase lors d'un conseil municipal de sa ville.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.