L'impôt sur la fortune immobilière remplace depuis peu l'ISF. S'il est plus clément que son prédécesseur, il concerne toutefois certaines personnalités politiques…
Qui sont les politiques assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière ?

Agnès Buzyn : plus d’un million d’euros de patrimoine immobilier

1/6
Agnès Buzyn : plus d’un million d’euros de patrimoine immobilier

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’ISF depuis le mois de janvier 2018, rappelle le site du service public. Il est plus généreux que l’ISF, dans la mesure où il ne concerne que les particuliers dont le patrimoine immobilier excède 1,3 million d’euros. Sont compris dans le calcul l’intégralité des biens et droits immobiliers "détenus directement et indirectement au 1er janvier", résume le site du service public. En revanche, certains biens peuvent être exonérés et les dettes sont parfois déduites de la valeur du patrimoine, avant imposition.

Nicolas Hulot : un ancien ministre aux nombreuses maisons

2/6
Nicolas Hulot : un ancien ministre aux nombreuses maisons

Compte tenu de ces précisions, la ministre de la Santé doit effectivement payer l’impôt sur la fortune immobilière. En effet, son patrimoine immobilier est estimé, d’après sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) à 1 470 682 million d’euros.

Le clan Le Pen est-il assujetti à l’IFI ?

3/6
Le clan Le Pen est-il assujetti à l’IFI ?

Le patrimoine de l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire est imposant. Il s’établit à plus de 7 millions d’euros… Dont au moins 3 millions représentent des biens immobiliers. Nicolas Hulot est donc assujetti à l’IFI, rappelle Libération.

Nicolas Dupont-Aignan, six appartements et une statue

4/6
Nicolas Dupont-Aignan, six appartements et une statue

Le patrimoine immobilier des Le Pen a fait l’objet de plusieurs controverses. En effet, selon le fisc il était très largement sous-évalué quelques semaines avant la campagne électorale de la dernière élection présidentielle. D’après les informations du Monde, les procédures de redressement fiscal dont Marine Le Pen faisait l’objet aurait pu l’assujettir à l’ISF. Toutefois, la présidente du Rassemblent National (RN) a contesté ces éléments.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !