Condamné en appel ce mardi à quatre années de prison, dont deux ferme pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale", l'ancien ministre du Budget vivrait aujourd'hui reclus de la société. Reste à savoir s'il dispose encore ou non d'un patrimoine conséquent...
Fortune de Jérôme Cahuzac : mais que lui reste-t-il ?AFP

Fortune de Jérôme Cahuzac : une vie loin des tumultes

Le verdict est tombé en début d’après ce mardi. Jérôme Cahuzac devrait, sauf nouveau rebondissement, passer au moins deux années en prison pour avoir dissimulé des comptes à l’étranger. Depuis que cette affaire a ébranlé son monde feutré il y a cinq ans, l’ex-ministre du Budget a pris un parti : celui de vivre reclus dans sa maison du sud de la Corse et de sortir le moins possible. Histoire d’éviter de se faire insulter.

A lire aussi : Jérôme Cahuzac : pourquoi sa compagne et lui font chambre à part

De fait, Jérôme Cahuzac tel que le grand public le connaissait, ne serait plus. Il vivrait désormais derrière les volets hermétiquement clos de son domicile corse et prendrait grand soin de ne laisser percevoir aucun signe de sa présence.

Fortune de Jérôme Cahuzac : "Je n'ai plus rien, je ne suis plus rien, je suis mort".

Il faut dire que, tel que le révèle Le Point, l’ex-ministre du Budget – qui souhaitait que ni sa mère, ni ses enfants, ne le voient aller en prison – serait, à la manière de l’Etranger de Camus, devenu totalement étranger à lui-même. "Je n'ai plus rien, je ne suis plus rien, je suis mort", confiait-il récemment.

A cette vie sociale qui n’a plus rien de sociale au demeurant, il convient également d’ajouter deux autres déconvenues.

Non seulement il ne parviendrait plus à travailler – pas même en qualité de médecin (Jérôme Cahuzac était chirurgien avant d’embrasser une carrière politique) – mais il doit également composer avec "la vengeance de son épouse" relaie Le Point. Patricia Cahuzac se sentant, en effet, trahie tant sur le plan sentimental que sur le volet financier depuis que l’affaire a éclaté.

Aujourd’hui, l’ex-chirurgien et ministre du Budget serait, au final, délesté de l’essentiel de son patrimoine immobilier (plus d’appartements, ni même de clinique). Il serait, comme le précise Paris-Match, presque démissionnaire au point d’être présenté avec une "voix épuisée, presque implorante" et d’indiquer aux médias : "Écrivez ce que vous voulez. Je n'ai rien à dire". 

Fortune de Jérôme Cahuzac : 300 000 euros d’amende et direction la prison ?

Pour couronner le tout, la cour d'appel de Paris a aussi condamné Jérôme Cahuzac ce mardi 15 mai 2018 à 300 000 euros d'amende, ainsi qu’à cinq ans d'inéligibilité. Reste à savoir s’il devra ou non véritablement écoper de ses deux années de prison ferme. Bien que l’ex-ministre n’ait, pour l’heure, pas la possibilité de bénéficier d’un aménagement de peine, une décision devrait être prise par le juge d’application des peines afin de déterminer les modalités d'exécution de ses 2 ans ferme, précise Les Echos.

Le mystère quant à la possible détention de Jérôme Cahuzac demeure donc, pour l’heure tout du moins, entier.

En vidéo - "Comme un malheureux" : révélations sur la nouvelle vie de Jérôme Cahuzac

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.