Logement familial, comptes bancaires, pension alimentaire, crédits en cours... Une séparation n’est pas simplement la fin d’un couple. De nombreux points du quotidien demandent à être révisés. Tout ce que vous devriez savoir avant de vous séparer. Mode d’emploi.

Séparation : attention au partage des biens et aux différentes pensions

La séparation entraîne le partage des biens communs, la récupération de ceux personnels*, mais aussi la mise en place d’une pension alimentaire fixée d’un commun accord ou par décision de justice s’il y a conflit. Son montant dépendra de l’âge des enfants, du mode de garde envisagé (garde principale, partagée…) et des revenus de chacun.

Publicité
Publicité

Et aussi : si vous étiez mariés et que le divorce entraîne un écart de revenus considérables entre les deux ex-époux, le plus aisé des deux risque d’être obligé de verser une prestation compensatoire à son ex-conjoint(e).

Concernant le divorce : la procédure par consentement mutuel est la plus simple. Depuis le 1er janvier 2017, il n’est aujourd’hui plus nécessaire de recourir à un juge. Chaque époux doit prendre un avocat, établir une convention par accord mutuel et l’enregistrer auprès d’un notaire.

* parfois, il vous faudra apporter la preuve sur facture que certains vous appartiennent.