Ségolène Royal a présenté mercredi le site "Priorit'air", un outil informatique permettant de savoir, à titre indicatif, quel niveau de pollution est émis par votre véhicule.  
©AFP

Etes-vous un conducteur pollueur ? S’il était jusqu’ici difficile de savoir quel taux d’émission de CO2 émettait votre voiture, un site Internet présenté mercredi par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, devrait résoudre ce problème. "Priorit’air" est un site en ligne permettant d’avoir en quelques clics une indication sur le niveau de pollution de son véhicule.

A l’aide de votre carte grise, entrez simplement la date de la première immatriculation du véhicule, la catégorie de la voiture et le type de carburant consommé. Le calcul se fera ensuite et vous attribuera une "note" de 1 à 5 étoiles, la catégorie 5 étant la moins polluante.

Pour découvrir le niveau de pollution de votre voiture, c’est ici :Priorit’air.

Inciter à agir

"L’objectif est d’aider les particuliers et les professionnels à connaître le niveau de pollution émis par leur véhicule (véhicules particuliers, véhicules utilitaires, bus, poids lourds…), les inciter à agir sur leurs déplacements et contribuer à améliorer la qualité de l’air", explique l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) sur le site consacré à cette initiative écologique.

Le site, qui s’appuie sur un arrêté ministériel du 3 mai 2012 afin de définir le groupe de qualité de l’air des véhicules, précise que cette évaluation n’est "qu’à titre d’indication". L’occasion tout de même pour l’Ademe de rappeler que "le trafic est responsable de 58% des émissions de particules fines PM2.5 et de 66% des émissions d'oxyde d'azote", selon des données d'Airparif de 2010. 

En vidéo sur le même thème : Quels sont les effets de la pollution ? 

"Priorit’air" : évaluez le niveau de pollution de votre véhicule

Photos : Paris sous un nuage de... pollution !

Depuis une dizaine de jours, l'air est irrespirable en région parisienne. En cause : la pollution qui connaît un pic avec le retour du beau temps. L'asociation Airparif a annoncé que le seuil d'alerte a été dépassé samedi 15 mars pour la cinquième journée consécutive. Si pour certains, les effets de la pollution se ressentent sur la santé, ils sont également visibles à l'oeil nu. La preuve en images. 

Voir le diaporama

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.