Dans quelques jours, les 577 députés élus à la suite des législatives prendront place sur les bancs de l'Assemblée nationale. Découvrez où ils siègeront dans l'Hémicycle. 
©AFP

Les députés élus ce week-end prendront place très bientôt dans l'Hémicycle de l'Assemblée nationale après la constitution des groupes parlementaires. Ils seront répartis "d e gauche à droite, en fonction de leur couleur politique", informe le Palais Bourbon au Figaro. Le Front national est placé à l’extrême droite tandis que les personnes de gauche sont placées à gauche. Les élus de la majorité présidentielle siègent au milieu de l’hémicycle. Au premier rang, on trouvera le banc des commissions à côté de celui des ministres. 

Les députés occuperont leur place définitive le 4 juillet

Le président de l’Assemblée nationale et les représentants de chaque groupe décident de la répartition des groupes. Les présidents de ces derniers se chargent de répartir leurs élus comme ils le souhaitent. "Bien souvent, on constate que les néo-députés se retrouvent relégués au fond et les plus aguerris devant et près des micros", glisse un salarié du Palais Bourbon au quotidien.

Les députés auront leur place définitive le 4 juillet prochain lors de la déclaration de politique générale. Avant cette date, les députés seront placés par ordre alphabétique notamment pour leur première séance publique le 27 juin prochain, pendant laquelle ils éliront le président de l’Assemblée nationale. Ce dernier siègera au perchoir.

"Les députés n'ont pas le droit de personnaliser leur emplacement"

Si son siège ne lui convient pas, un député peut demander à en changer auprès de son groupe politique, "mais cela ne concerne pas l'Assemblée ", informe le Palais Bourbon. Les élus non inscrits sont souvent regroupés ensemble et si certains ne s'entendent pas, "ils s'arrangent entre eux ", ajoute une source parlementaire.

À lire aussi - Assemblée nationale : qui est pressenti pour être le nouveau président ?

À l'Assemblée nationale, "tous les strapontins sont identiques", indique le Parlement. Les sénateurs, quant à eux, peuvent choisir entre trois tailles différentes de fauteuils en fonction de leur gabarit. Par ailleurs, "les députés n'ont pas le droit de personnaliser leur emplacement", précise-t-on à l'Assemblée nationale. Sur certains sièges, des plaques commémoratives d'anciens députés sont visibles. Pierre Mendès a d'ailleurs son nom gravé sur l’un d'eux.

En vidéo sur le même thème - Législatives 2017 : avec 8 députés, quel sera le poids du FN à L'Assemblée nationale ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Incroyable : un zèbre à pois découvert au Kenya !