Connu pour avoir écrit quelques-unes des plus belles chansons françaises, Alain Souchon est un artiste discret et pudique qui ne se livre que dans ses textes. Ce 27 mai, le chanteur fête son 77ème anniversaire. L'occasion de revenir sur le parcours et la vie de cet auteur-compositeur-interprète.
Mort de son père, compagne... Les secrets d'Alain Souchon© Berzane Nasser / ABACAabacapress

Alain Souchon marqué par la mort de son père

En 1977, Alain Souchon écrivait une complainte à sa mère pour se plaindre de son physique. "Allô maman bobo, maman comment tu m'as fait, j'suis pas beau", entonnait et chante toujours l'artiste en concert. Depuis, 44 ans sont passés, mais certains de ses textes font aujourd'hui partie du patrimoine de la chanson française à l'image de Foule sentimentale. Même si le temps ne semble pas avoir d'emprise sur cet auteur-compositeur-interprète qui dévoilait en 2019 son quinzième album studio, Âme fifties, Alain Souchon fête ce 27 mai ses 77 ans. Le 63ème depuis la disparition soudaine de son père biologique en 1959.

Né en 1944 à Casablanca, sous le nom d'Alain Kienas (nom du mari de sa mère. NDLR), le chanteur français va grandir sans la présence de son géniteur. Un père absent qui ne rentrera dans sa vie qu'à l'âge de 7 ans comme le révélait l'artiste dans les colonnes du Monde. Le musicien décidera de définitivement adopter le nom de son père biologique lorsque sa maman, romancière, épousera en secondes noces son papa, professeur d'anglais. "J’ai donc eu une première famille, puis une autre. Tout le monde a été extrêmement aimant et bienveillant avec moi, mais évidemment, ça m’a déstructuré la tête", déclarait Alain Souchon à nos confrères.

Malheureusement, 7 ans plus tard, alors qu'il n'avait que quatorze ans, son père disparaissait brutalement dans un accident de voiture. Un terrible drame qui marquera profondément l'interprète de La balade de Jim. "J’ai eu envie de cacher mes sentiments. Je voulais pleurer tout le temps et en même temps, je me disais qu’il n’allait plus m’engueuler. C’était monstrueux de penser ça, mais en contrepartie, je gagnais une liberté", lisait-on dans Le Monde en 2019. Des sentiments douloureux qui inspireront une chanson à l'auteur-compositeur. En 1977, Alain Souchon écrivait et partageait avec son public les paroles de la chanson 18 ans que je t’ai à l’œil. Avant ça, l'artiste avait déjà donné le nom de son père, Pierre, à son premier enfant qui signera par la suite plusieurs de ses chansons.

Des soldes de 30 % sur tout notre site pour l’achat de 2 articles ! Ne ratez pas l’occasion !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.