Escorting, affaire judiciaire, marque de lingerie... Retour sur les secrets de la mystérieuse Zahia.
Escorting, affaire judiciaire, marque de lingerie... Les secrets de la vie de Zahia abacapress

Un nouveau témoignage relance l'affaire Zahia

L'affaire Zahia semble loin d'avoir révélé tous ses mystères. Comme le révèle nos confrères de RTL, en février dernier une escort-girl présentée sous le nom de Sarah a affirmé dans une attestation transmise à la justice qu’à l'époque de l'affaire, Zahia Dehar était soutenue par un marchand d'art du nom de Yves Bouvier. Or, à l'époque, c'est l'ex-candidat de la Nouvelle Star, Abousofiane Moustraid, qui avait été condamné à trois ans de prison en 2015 pour proxénétisme aggravé sur Zahia Dehar.

L'escort-girl Sarah a expliqué au Parisien qu'elle avait travaillé pour Yves Bouvier jusqu'en 2017 : "J'ai rencontré Yves Bouvier lors d'un déjeuner dans un restaurant de Genève. Je venais d'arriver d'Italie et je cherchais du travail". En 2009, elle aurait croisé la route de Zahia Dehar lors d'une soirée libertine organisée dans un appartement d'Yves Bouvier. Les filles étaient payées "2000 euros par soirée" en liquide. Cette dernière aurait été la maîtresse du marchand d'art. " Le premier dîner a eu lieu au mois de septembre 2009. Zahia est arrivée la dernière, habillée d'une façon scandaleuse. Un chauffeur avait été la chercher contrairement aux autres filles", a-t-elle affirmé au Parisien.

A la suite de ce nouveau témoignage, l'avocat d’Abousofiane Moustraid, a demandé la révision du dossier. Maître Yassine Bouzrou a estimé que Zahia Dehar aurait menti en "éludant sa relation avec Yves bouvier". Son client "a toujours contesté les accusations de proxénétisme. Sa seule faute aura été de présenter certains de ses amis à certaines filles, dont Zahia. Ce qui s'est passé ensuite entre eux relevait de leur vie privée", rapporte le Parisien.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.