Lui, auteur-compositeur torturé, elle, jeune chanteuse à potentiel. Entre Serge Gainsbourg et Jane Birkin, c'est une histoire d'amour à la fois passionnelle et destructrice. Focus sur un couple mythique de la chanson française.
abacapress

Une rencontre chaotique 

Quand Serge Gainsbourg fait la rencontre de Jane Birkin, fraîchement débarquée de son Angleterre natale, rien ne laisse présager une quelconque romance, bien au contraire.

C’est sur le tournage du film Slogan de Pierre Grimblat, tourné en 1968 que Jane Birkin, âgée de 22 ans, aperçoit pour la première fois celui qui sera son futur compagnon de route pendant 12 ans. La rencontre est chaotique, Serge Gainsbourg est détestable avec la jeune actrice et l’a fait même pleurer sur le tournage. Mais après un diner au Maxim’s organisé par le réalisateur, tout changea. Jane découvrit alors le côté drôle et sensible de l’artiste. "Il n’avait aucune gentillesse envers moi ; il me mettait très mal à l’aise (…) mais finalement c’était un chou. Drôle, charmant, prévenant", confiait-elle au Monde en avril 2017.

Très vite, elle s’installe au 5 bis rue Verneuil, l’hôtel particulier de Gainsbourg et ne le quittera plus. Le couple marque véritablement les esprits en 1969 en sortant la chanson Je t’aime… Moi non plus aux paroles (et aux soupirs) plus qu’explicites…

Leur romance est passionnelle et la relation plus que particulière comme l’explique Karin Hann, autrice du livre Passionnément Gainsbourg : “Serge jouait à la poupée avec Jane, il aimait la façonner. Elle arrive dans sa vie après sa rupture avec Brigitte Bardot et l’a aidé à s’en sortir. Jane a été une sorte une source d’inspiration pour Serge”, confirme l’écrivaine.

 

Vidéo : Jane Birkin : ses confidences très coquines révélées

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.