Ecouter l'article :

Alors que de nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés en France, la propagation de l'épidémie semble se stabiliser en Chine. Un bon présage ?
Coronavirus : enfin une bonne nouvelle ?AFP

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a enfin annoncé une "bonne nouvelle" à propos de l’épidémie de coronavirus qui a éclaté en décembre. L'agence a en effet estimé samedi 8 février que le nombre de personnes atteintes par le coronavirus Covid-19 (ex 2019-nCov), "se stabilise" en Chine. 

"Nous enregistrons une période de stabilité de quatre jours, où le nombre de cas rapportés n’a pas progressé. C’est une bonne nouvelle et cela pourrait refléter l’impact des mesures de contrôle qui ont été mises en place", explique Michael Ryan, responsable des programmes sanitaires d’urgence de l’OMS, cité par le Huffington Post

Le virus n’est pas encore endigué pour autant et l’OMS appelle donc à la prudence sur les projections. Si les mesures drastiques mises en place dans la province de Hubei, semblent pour l’instant porter leurs fruits, Michael Ryan a rappelé qu’il était encore trop tôt "pour faire quelque prédiction que ce soit". 

Les scientifiques sont divisés 

Pour l’enseignante-chercheuse Isabelle Imbert de l’Université d’Aix-Marseille, interrogée par le Huffington Post, si l’on compare l’évolution de l’infection avec celle du Sras en 2003, nous devrions bientôt être sortis de la crise. 

"Le pic de l’épidémie a été atteint en janvier 2003 avant de se stabiliser en février, puis de baisser et de disparaître entre les mois de mars et avril", détaille Isabelle Imbert. Il ne resterait alors que quelques mois maximum à tenir, selon la chercheuse, avant la sortie définitive de l’épidémie. 

Certains scientifiques sont toutefois plus prudents dans leurs estimations et se méfient des chiffres communiqués, rapporte le Huffington Post. C’est le cas par exemple d'Isaac Bogoch, spécialiste des maladies infectieuses, qui a déclaré sur Twitter qu’il préférait "voir des données complémentaires d’une source alternative", avant de crier victoire.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Coronavirus, VIH, maladie de Lyme : cet outil connecté à votre smartphone peut les détecter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.