Les grands conflits de l'histoire n'ont pas toujours eu droit à de glorieux débuts. Le plus récent en date ne devrait pas non plus avoir une fin des plus notables : Emmanuel Macron et Boris Johnson se battent pour des saucisses.
C'est quoi la "guerre des saucisses", la dernière grosse boulette en date d'Emmanuel Macron ?AFP
Sommaire

Serait-ce notre nouveau Waterloo ? Le chef de l’Etat s’est en tout cas engagé dans un conflit qu’il avait, de toute évidence, assez mal préparé. Preuve en est : sitôt la sortie faite, l’Elysée a dû la corriger pour ne pas risquer de froisser plus encore nos partenaires britanniques, rapporte BFMTV. Ces derniers, précisent nos confrères, exigeaient, davantage de "respect" aux autorités européennes après une série d’échanges relatifs au Brexit et à l’Irlande du Nord ; en marge du G7, justement organisé au Royaume-Uni. 

"Guerre des saucisses" : mais de quoi parle-t-on, au juste ?

Les Européens et Londres ont profité de l’occasion pour discuter des modalités du Brexit, dont certaines des conditions ne plaisent que peu au gouvernement britannique. Et pour cause ! Le Premier ministre Anglais s’est plaint de ne plus pouvoir, à compter de Juillet prochain, envoyer des saucisses vers l’Irlande du Nord. Il a donc dénoncé l’inanité de telles règles, indiquant alors qu’elles n’auraient guère plus de sens si l’on interdisait le fret de saucisse entre Toulouse… et Paris. 

A l’évidence, le président Emmanuel Macron n’a pas beaucoup apprécié cette comparaison. Et n’a pas hésité à renvoyer Boris Johnson dans les choux ; après que celui-ci ait signalé sa volonté de ne pas respecter cette consigne parmi celles édictées par l’Union européenne dans le cadre du Brexit. La conversation, ont fait savoir certains des proches du chef de l’Etat, a été plus que tendue.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.