En 1896, sortait "Le Coucher de la Mariée" du cinéaste français Léar. Un petit film en noir et blanc considéré comme la première œuvre à caractère érotique de tous les temps. Était-il déjà question de scènes sulfureuses à l'époque ? Planet vous dévoile ses secrets.
Le Coucher de la Mariée : retour sur les coulisses du premier film érotique de tous les tempsIstock

Quelle était l’intrigue du premier film érotique ?

Il y a 125 ans, l’érotisme s’invitait pour la première fois en France. C’est en novembre 1896 que le cinéaste Albert Kirchner, plus connu sous le pseudonyme Léar, réalisait Le Coucher de la mariée. À l’époque, ce court-métrage en noir et blanc de sept minutes, produit par Eugène Pirou d’après le site Empire, était considéré comme le premier film érotique du genre, selon plusieurs médias en ligne.

Filmé au cinématographe, en plan séquence et cadrage en pied, Le Coucher de la mariée met en scène l’actrice du moment Louise Willy avec un comédien anonyme. Dans ce court-métrage grivois pour l’époque, ils incarnent un couple de jeunes mariés revenant de leurs noces. Arrivés devant le lit conjugal, le mari semble dévorer des yeux sa femme qui va exécuter un effeuillage intégral sous ses yeux… Enfin, c'est ce qu’il pensait.

Tout en jouant de ses charmes, la belle mariée l’ordonne de se cacher derrière le paravent pendant qu’elle se déshabille. Au fur et à mesure que la tension monte, elle enlève un à un ses vêtements alors que son époux ne tient plus en place sur son siège, essayant de jeter quelques regards furtifs. Un strip-tease très osé pour l’époque, qui aujourd’hui pourrait surtout vous faire sourire. La preuve en images.

Gonfler votre vélo, voiture, moto, ballon en quelques minutes !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.