Le gouvernement va-t-il augmenter les impôts pour financer la dette Covid ? Bruno Le Maire explique avoir décidé de ne pas le faire. Ce n'était pas exactement son discours il y a quelques semaines…
La hausse d'impôts très subtile dont Bruno Le Maire ne veut plusAFP

Certains n'hésitent pas à dénoncer ce qu'ils estiment être une hausse d'impôts "déguisée". En effet, pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19, le gouvernement a engagé d'importants frais. Il a mis en place le dispositif de chômage partiel, visant à éviter autant que faire se peut les licenciements économiques, a organisé des reports de charges et des prêts garantis par l'Etat pour les entreprises… Il a aussi multiplié les coups de pouces et les primes à l'attention de certaines catégories de la population. Une action gargantuesque qui, si elle s'est avérée incapable de se substituer à l'hôpital public fragilisé depuis des années, n'est pas sans coût. Associée aux divers confinements, fermetures de commerces et couvre-feu, elle ramène la dette épidémique à quelque 140 milliards d'euros. Qu'il faudra évidemment rembourser.

Faut-il une hausse d'impôts pour rembourser la dette Covid ?

Mais comment financer une dette aussi importante sans passer par l'impôt ? Initialement, c'est en tout cas ce que semblait penser notre cher ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance. Il y a peu, indiquait Le Monde fin mars, Bruno Le Maire envisageait en effet de passer par la CSG et - ou ! - la CRDS. Pas dans l'immédiat bien sûr, mais "une fois la dette sociale apurée", précisent nos confrères. Comprendre : pas avant 2033. C'est précisément ce qui a agacé l'opposition, qui n'est pas sans se souvenir de la promesse d'Emmanuel Macron de ne pas augmenter les impôts.

Prolonger la CRDS, supposée s'arrêter sous peu, s'avèrerait indolore pour les contribuables : ils n'auraient simplement pas droit à la réduction d'impôts attendue. Mais à bien des égards, on peut donc arguer qu'il aurait s'agit en effet d'une augmentation…

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.