Faut-il créer un nouvel impôt pour lutter contre le coronavirus et, surtout, venir en aide aux victimes de la maladie ? C'est en tout cas ce que proposent certains hauts fonctionnaires.
Impôts : vers un retour de l’ISF pour aider les victimes du Covid ?Istock

"Nous ne pouvons pas faire payer la note aux Français par les impôts", assurait récemment Bruno Le Maire, sur le plateau d’Europe 1, alors questionné par Sonia Mabrouk au sujet de la "dette Covid". Cette dernière pèse de plus en plus lourd sur les finances publiques, mais là n’est pas la question promet le ministre de l’Economie. "C’est un engagement que j’ai pris comme ministre des Finances, je n’augmenterai pas les impôts", poursuit-il en effet, balayant l’idée d’un revers de la main. Et lui d’insister encore : c’est une mauvaise idée, déjà testée par François Hollande en 2012, à l’issue de la crise économique. "Ça a été une catastrophe", commente-t-il simplement.

Pour autant, de nombreux contribuables peinent à croire que l’Etat acceptera de s’asseoir sur ce qui s’avère être, particulièrement actuellement, un dramatique manque à gagner. 76% des contribuables, affirmait un récent sondage des Echos, cité par la radio, s’attendent désormais à des hausses d’impôts dans les prochains mois.

Certains, en revanche, vont jusqu’à les demander, rapporte MoneyVox. C’est le cas de Louis Gallois, qui souhaite la création d’un "impôt temporaire de solidarité". Explications.

Impôt temporaire de solidarité : de quoi parle-t-on, au juste ?

L’ancien patron de la SNCF a pris le temps de détailler son analyse devant les micros d’Europe 1. Il s’agirait donc, explique le haut-fonctionnaire, de cesser de parier sur les attitudes fiscales des Françaises et des Français pour commencer à taxer davantage les plus aisés. Il parle notamment d’un "accroissement des taux de l'impôt payé sur les tranches les plus élevées de l'impôt sur le revenu"...

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.