Plusieurs mesures adoptées en 2020 auront un impact considérable sur le montant des impôts qu'il vous faudra payer l'année prochaine. Pourriez-vous sauter de joie en 2021 ? A voir !
Impôts 2021 : à quoi ressemblera votre note fiscale, l'année prochaine ?Istock

Le fisc pourrait bien vous rendre de l'argent l'an prochain. Comme tous les ans, depuis l'introduction du prélèvement à la source par Gérald Darmanin et ses équipes, les revenus que vous avez déjà perçu ont été soumis à l'impôt. Cela ne vaut pas que pour les pensions de retraites où les salaires : les loyers que vous pouvez toucher sont aussi concernés, rappelle l'UFC-Que-Choisir. Dans les mois qui viennent, après la déclaration qu'il vous faudra remettre entre mai et juin 2021, l'administration fiscale comparera le montant de vos impôts aux revenus affichés. Si le solde est négatif, vous serez remboursé. Dans le cas contraire… Il vous faudra payer entre septembre et décembre.

Pour autant, l'année à venir vous réserve un certain nombre de surprises sur le plan fiscal. Quelques unes sont attendues - elles surviennent tous les ans et la seule question repose sur l'équilibrage choisi par le gouvernement - tandis que d'autres s'avèrent ô combien plus contextuelles. Récapitulatif de ce qu'il ne faut pas perdre de vue, à un mois de la fin de l'année 2020.

Impôts : ces surprises inattendues qui n'ont rien à voir avec le CoVid

L'exécutif a, par exemple, décidé de la création d'un crédit d'impôt pour l'installation de bornes électriques. Tous les contribuables qui, pour pouvoir recharger leur véhicule à domicile ont décidé d'en faire poser une chez eux entre 2021 et 2023 pourront donc y prétendre. Au total, le montant de cette réduction de charge fiscale ne peut excéder 75% des dépenses d'acquisition et de pose. Il sera d'ailleurs plafonné à 300 euros par système.

L'Etat a aussi prévu un assouplissement du régime des prestations compensatoires : tout ex-époux condamné à en verser une - s'il s'agit d'un capital et non d'une rente - à désormais droit à une réduction d'impôts. Mais uniquement dans le courant des 12 mois suivant le prononcé du divorce.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.