L'année blanche ne profitera pas à tout le monde. Si la majorité des contribuables n'ont pas à payer d'impôts sur leurs revenus de l'an dernier, plusieurs millions devront malgré tout s'en acquitter.

Vous avez perçu des revenus exceptionnels en 2018 ? Vous ferez alors sans doute partie des millions de personnes qui devront régler des impôts cette année, en sus du prélèvement à la source.  Si la majorité des foyers fiscaux ne doivent rien du fait de "l’année blanche", "2,8 millions de contribuables vont payer un impôt pour 2018", a déclaré ce jeudi 5 septembre Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics. D’après Bercy, "ils seront probablement trois millions lorsque toutes les taxations seront émises".

Impôts : 5,4 milliards d’euros de recettes pour l’Etat

Bonus, indemnités de départ à la retraite, revenus non récurrents… Les impôts dus au titre des revenus exceptionnels atteignent au global plus de 5,4 milliards d’euros de recettes pour l’Etat. C’est ce qu’a affirmé le ministre, lors du bilan de la campagne 2019 de l’impôt sur le revenu. Selon lui, près de 18,1 millions de contribuables ne paieront pas du tout d’impôts sur 2018, rapporte France Info.

En effet, dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source, le gouvernement a pris la décision de ne pas taxer les revenus courants de 2018 ; cela afin d’éviter une double imposition pour les ménages. Seuls les revenus exceptionnels restent soumis à l’impôt.

Le taux de recouvrement atteint par ailleurs 98,5%, a-t-il souligné, avant d’ajouter qu’il espérait pouvoir  "atteindre 99% voire plus". Cela serait "tout à fait remarquable", puisqu’un point supplémentaire "représente 700 millions d’euros de recettes" pour l’Etat.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.