Vous utilisez régulièrement Messenger ? Attention à cet étrange message reçu de vos contacts. Il s'agit d'une tentative de piratage.
Arnaque sur Facebook : n’ouvrez pas et ne repartagez pas ce message !IllustrationIstock

"Ca te ressemble..." Ce message, accompagné d'une émoticône de cœur brisé et d'un lien étrange du type " https://fffutu[.]re/jXxrbL ou https://zomi[.]me/abM5w", semblant renvoyer vers une vidéo, représente un danger. Si l’un de vos contacts vous l’a envoyé sur Messenger, surtout, ne l’ouvrez pas, et ne le repartagez pas ! Il s’agit en effet d’une campagne de phishing qui sévit actuellement sur la messagerie de Facebook.

Arnaque sur Facebook : tentative de piratage

 Plusieurs utilisateurs de la messagerie instantanée ont indiqué au site spécialisé Numerama avoir reçu ce message suspect. En réalité, il ne provient pas de votre "ami". Il a en revanche été piégé… en tentant de visionner la vidéo attenante. C’est en effet par son déclenchement que l’attaque se produit. Dès lors, le même message trompeur est envoyé à l’ensemble de ses contacts. Vous en avez reçu un ? Prévenez dès que possible l’expéditeur pour lui signaler que son compte a été piraté.

Les conséquences de ce phishing ne sont pas encore connues. Toutefois, Numerama recommande fortement de modifier rapidement votre mot de passe. Il vous suffit pour cela de cliquer sur "Paramètres", depuis la page d’accueil Facebook, puis sur "Sécurité et connexion" et enfin sur "Changer votre mot de passe".

Soyez vigilant, car ces campagnes de phising sont récurrentes. Une cyberattaque similaire a déjà circulé en janvier 2020 sur Facebook Messenger. "C'est toi dans cette vidéo ?", en était la phrase d’accroche. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique au moment des faits, avait lancé une alerte via son compte Twitter, à ce sujet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.