Affaire Lina : un document de l'enquête antidaté ? Ce que l'on saitIllustrationIstock
Toujours sans nouvelles de Lina, disparue en septembre dernier. L'enquête se poursuit alors qu'un document précis pourrait avoir été antidaté. Explications.
Sommaire

Malgré tous les efforts des enquêteurs et de sa famille, la jeune Lina reste introuvable. Disparue le 23 septembre 2023, l’adolescente, âgée de 15 ans, devait rejoindre la gare de Saint-Blaise-la-Roche pour prendre un train en direction de Strasbourg. Tandis que son petit ami, Tao, l’attendait là-bas, il a finalement donné l’alerte en ne la voyant pas arriver au bout de plusieurs heures. Dans ce contexte de disparition, de nombreux éléments se sont ajoutés à une enquête plus riche en zones d’ombre que prévu. Alors que les recherches se poursuivent, que sait-on d’un document qui aurait pu être antidaté ?

Affaire Lina : de nouveaux éléments dans l’enquête

L’attente est insoutenable pour les proches de la jeune Lina. Depuis huit mois maintenant, ils sont sans nouvelles de l’adolescente, disparue en pleine journée lors d’un trajet à pied entre son domicile et la gare de Saint-Blaise-la-Roche. Si les enquêteurs se sont, au tout départ, orientés vers une disparition suspecte, les soupçons d’enlèvement se sont faits de plus en plus marqués après la découverte d’éléments délicats autour de l’enquête. Lina, âgée de 13 ans, avait, en effet, porté plainte un an plus tôt pour des faits de “viol en réunion”.

Suite à cette découverte, le parquet de Saverne a ouvert une “nouvelle étude juridique de la procédure”, puis une information judiciaire pour “viol commis sur mineure de 15 ans par un majeur avec différence d’âge d’au moins cinq ans” suite au dépôt de cette plainte. Le 26 mars dernier, trois personnes avaient été placées en garde à vue par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg après la révélation d’incohérences entre leurs emplois du temps et les déclarations faites aux enquêteurs. Les auditions n’ont toutefois rien révélé d’incriminant.

Affaire Lina : un document antidaté ?

Alors qu’un concert a été organisé pour manifester un nouveau soutien aux proches de Lina et récolter des fonds, l’enquête autour du viol de la jeune fille se poursuit. Il était ainsi évoqué que l’audition avait été effectuée en juillet 2023, postérieure au classement sans suite de la plainte, puis que le le procès-verbal d’audition avait été antidaté au 21 mars 2023.

Selon nos collègues des Dernières Nouvelles d’Alsace, cette information est erronée puisque “Lina a bel et bien été entendue le 21 mars 2023, comme le montre l’horodatage de la vidéo de son audition”. Après un contact avec la mère de l’adolescente, Fanny Groll, cette dernière a bien confirmé que Lina avait été absente de son stage, une demi-journée, et que son audition avait dû avoir lieu ce jour-là.

Affaire Lina : les explications de sa mère

Toujours au sujet de ce document antidaté, la mère de Lina a confirmé que l’erreur pouvait venird’un échange dans le bureau de la juge d’instruction qui a repris le dossier, au cours duquel il était fait mention d’une audition”. Comme l’expliquent nos collègues de Midi Libre, “présente avec son avocat, la mère de Lina s’était alors étonnée de l’absence de confrontation”.

Après cette plainte classée sans suite, le profil de l’un des deux jeunes hommes était toutefois pour le moins inquiétant. D’après les informations des Dernières Nouvelles d’Alsace, une instruction pour double viol sur des jeunes filles de 15 et 16 ans le visait déjà auparavant. Il avait également été condamné à deux reprises pour des violences sur deux petites amies.