Les aidants de proches malades ou handicapés plus soutenus ? C'est ce qu'a avancé la ministre des Solidarités et de la Santé au micro de Bourdin Direct, ce vendredi 26 avril. Un geste financier pourrait leur être accordé.
Istock

"Nous allons rémunérer les aidants" de proches malades ou handicapés. Ce vendredi matin, Agnès Buzyn, invitée sur le plateau de Bourdin Direct sur RMC et BFMTV, a annoncé une nouvelle mesure en faveur des aidants.

Elle assure que le gouvernement envisage de faire un geste financier pour ces personnes qui sont contraintes d'abandonner leur activité professionnelle, afin de s'occuper d'un proche en perte d’autonomie.

Publicité
Publicité
  "Je souhaite travailler sur des droits contributifs à la retraite. Je pense que c'est important qu'on reconnaisse ce temps dédié à l'autre, a expliqué la ministre de la Santé.

Et d’ajouter : "Je pense qu'il est important que certains puisse être rémunérés car les pertes de salaires sont parfois très importantes dans les familles. La seule question c'est combien de temps la solidarité nationale peut prendre en charge la rémunération des aidants."

Comment cela sera-t-il financé ?

Aujourd’hui la rémunération est assurée par certaines entreprises. Toutefois, l'Etat ne leur reconnaît jusqu’ici pas de droits à la retraite.

Publicité

Des propositions en ce sens seront donc transmises aux gouvernements cette année pour une entrée en application en 2020.

"J'ai rencontré beaucoup d'associations d'aidants, a confié la ministre. Ca peut être des personnes très jeunes qui aident leurs parents qui ont des Alzheimer, des mères d'enfants handicapés qui s'arrêtent toute leur vie pour pouvoir maintenir un enfant à la maison et ça on doit le reconnaître."

Salaire accordé par l’Etat, points retraite, organisme ou collectivité en charge des coûts… L’ensemble de ces points restent cependant encore flous. Rien n’est encore tranché.

Publicité

En vidéo : Jean-Jacques Bourdin : quand sa femme lui apporte discrètement son soutien