Il est indéniablement l'un des acteurs les mieux payés de France. Son patrimoine en ferait rougir plus d'un !
AFP

Fortune de Kad Merad : l’un des acteurs les mieux payés de France ?

Il vient de finir le tournage d’une nouvelle comédie sociale ("Les Footeuses", sortie programmée à l’automne 2019) et reviendra ce soir sur vos écrans pour "On a marché sur Bangkok". Kad Merad, l’un des acteurs les plus apprécié des Français compte aussi parmi les plus rentables depuis le succès de "Bienvenue chez les Ch’tis", en 2008. Naturellement, cela fait aussi de lui l’un des mieux payés.

A lire aussi :  Villa nichée, salaire dévoilé… La fortune de Patrick Sébastien au grand jour

En 2015, comme le dévoilait Le Parisien, il était le 10ème acteur le mieux payé de France. Pour le seul film "On voulait tout casser", il a touché pas moins de 800 000 euros. Il est important de préciser qu’auparavant les personnalités du cinéma, Kad Merad compris, gagnait nettement plus.

En 2011, il était le troisième acteur le mieux payé de l’Hexagone, rapporte Le Figaro. A l’époque, il obtenait généralement au moins un million d’euros par film.

En 2010, il a gagné 2,25 millons d’euros… Année que le quotidien qualifie de "mitigée". Pour "L’Immortel", il a touché 500 000 euros. "L’Italien" lui a rapporté 1 million. "Protéger et servir" lui a permis de récupérer 800 000 euros de cachet, plus un bonus de 150 000 euros : il a gagné 10 centimes d’euros par billet acheté, passé les 2 millions d’entrées.

Ce n’est pas tout ! En 2008, l’année de la sortie de "Bienvenue chez les Ch’tis", il a gagné 1,6 million d’euros, comme le révèle Gala. Ce qui le place assez loin devant Jamel Debbouze, Jean Dujardin ou Patrick Timsit, par exemple. De quoi construire un capital plutôt solide.

Fortune de Kad Merad : un patrimoine immobilier considérable ?

Loin des paysages du nord de la France ou de ceux de l’Essonne, où il a grandi, c’est à Marseille que Kad Merad a décidé de s’installer. Il y a suivi son épouse, Emmanuelle, qui est originaire de la Cité phocéenne, détaille le Nouvel Observateur.

Plus précisément, c’est dans le 7ème arrondissement de la ville qu’ils ont choisi de vivre. D’après Sophie Bocobza, gérante de l’agence immobilière "Côté Mer" elle-même basée à Marseille, c’est aussi sur cet arrondissement que Laurent Ruquier avait jeté son dévolu, en 2015. "Historiquement, les quartiers sud qui se trouvent au sud-est de la ville, c'est-à-dire dans le 7ème et le 8ème arrondissement de Marseille, ont toujours été prisés par une clientèle aisée et bourgeoise. Pour vous donner un ordre d’idée, le 8ème marseillais correspondrait au 8ème et au 16ème à Paris. Et le 7ème marseillais serait un peu l’équivalent du Marais et de l’Île-Saint-Louis", explique-t-elle dans une interview accorder à SeLoger.com. En pratique, le prix au moyen au m² y oscille entre 3 309 euros et 8 389 euros pour l’achat du maison, indique le site MeilleursAgents.com.