Franc-maçonnerie, Opus Dei, Le Siècle, le Groupe Bilderberg... Ces sociétés secrètes ont tissé leur toile jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Etat. Quels sont les politiques qui sont membres ? Simples sympathisants ? Planet.fr fait le point pour vous.

Emmanuel Macron : le Groupe Bilderberg et la Franc-maçonnerie 

© AFPEmmanuel Macron a participé en 2014 à la réunion du groupe Bilderberg alors qu'il était secrétaire général adjoint de l'Elysée. 

Si Emmanuel Macron n'est pas lui-même franc-maçon, il est néanmoins proche des francs-maçons qui ont soutenu En marche ! dès sa création. Il a notamment été proche de deux "frères" : Gérard Collomb et Xavier Bertrand. 

Selon Challenges, le mouvement des Gilets jaunes a récemment permis à Emmanuel Macron de renouer avec la franc-maçonnerie. 

Groupe Bilderberg : Ce groupe  a été créé en 1952. Il réunit chaque année environ 130 membres, généralement américains ou européens, diplomates, hommes d'affaires, politiques et membres des médias. Lors de ces réunions sont débattues les stratégies des grands de ce monde.

Franc-maçonnerie : Créée en 1598 en Ecosse, elle encourage les frères membres à oeuvrer pour le bien de l'humanité. La Franc-maçonnerie recrute ses membres par cooptation et se réunit pour des rites initiatiques. Le secret, l'ésotérisme et les symboles y sont très cultivés. Un membre a le droit de révéler son appartenance, mais ne peut en aucun cas dévoiler le nom d'autres membres.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.