Réponse : Georges Clemenceau. Découvrez le nouvel épisode de notre série "Les petites phrases de l'histoire expliquées" !
©GettyIstock

Si la formule de Georges Clemenceau est célèbre, on ignore généralement qu’elle ne fut pas prononcée dans le cadre de la guerre de 1914 comme on pourrait le penser mais… vingt-sept ans plus tôt. Elle visait le général Boulanger dont la popularité était alors si grande que beaucoup le voyaient devenir président de la République et, à ce titre, maître de la défense nationale. Une perspective qui inquiétait Clemenceau…

Publicité

A lire aussi : Qui a dit : "Le courage, c’est d’aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille" ?

Publicité

Mais s’il prononça ce point de vue en 1887, Clemenceau le mit en pratique en 1917 lorsque, devenu président du conseil, il s’appliqua à devenir le véritable patron de l’armée. Jusqu’alors, les responsables militaires – Joffre en tête – avaient mené la guerre comme ils l’entendaient. Avec les résultats que l’on sait…

A partir de 1917, Georges Clemenceau reprit les choses en main et imposa ses vues à l’état-major. Un an plus tard, le « Tigre » était devenu le « Père la victoire », démontrant avec éclat que la guerre était sans doute une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires…

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :