INTERVIEW. La "surépargne" accumulée durant la crise sanitaire a atteint 165 milliards d'euros en 2020, selon la banque de France. Si près de 8 Français sur 10 sont parvenus à économiser 276 euros par mois, est-il bénéfique de rembourser tout ou partie de votre prêt immobilier, alors que les taux sont historiquement bas ? Éléments de réponse avec Sandrine Allonier, directrice communication et relations presse chez Vousfinancer, plateforme de courtier en crédit.
Crédit immobilier : est-il judicieux de le rembourser avec votre épargne ?IllustrationIstock
Sommaire

Loisirs, voyages, repas aux restaurants… En raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives prises en 2020 par le gouvernement, la consommation des Français a considérablement chuté. Face également à l’incertitude de l’avenir, d’après une étude d’Opinion Way datant de février 2021, près de 8 Français sur 10 sont parvenus à économiser 276 euros par mois l’an dernier. Certains, qui se sont retrouvés au chômage partiel ou ayant perdu leur emploi, ont en revanche demandé des reports de mensualités, car ils ne parvenaient plus à rembourser leur crédit immobilier.

Toutefois, au total, la surépargne, qui a tant inquiéter le gouvernement, a atteint les 165 milliards d’euros, selon les estimations de la Banque de France.

Si vous faites partie des citoyens qui ont pu mettre de l’argent de côté et que vous remboursez actuellement un crédit immobilier, devez-vous alors en profiter pour le rembourser en anticipé ?

Remboursement anticipé de crédit immobilier : est-ce bénéfique lorsque les taux sont bas ?

"Les taux sont actuellement extrêmement bas", nous indique Sandrine Allonier, directrice communication et relations presse chez Vousfinancer, plateforme de courtier en crédit. Ils atteignent en effet en moyenne, toutes durées confondues, seulement 1,06%, d’après le dernier bilan de l'observatoire Crédit Logement/CSA portant sur le deuxième trimestre 2021. "Un remboursement partiel ou total de crédit immobilier semble donc peu pertinent, car dans cette conjoncture, il est plutôt conseillé de s’endetter. D’autant que beaucoup de Français envisagent d’acquérir une résidence secondaire. Mieux vaut profiter des taux bas et de votre épargne, afin de vous en servir de levier pour emprunter de nouveau et augmenter votre patrimoine", conseille-t-elle. "Cela peut être une solution pour acheter à moins de 1% sur 20 ans. Attention toutefois, car même si les banques ont une marge de flexibilité de 20% sur les dossiers étudiés (soit 1 sur 5), le taux d’endettement est limité à 35% (assurance incluse), il ne faudra donc pas dépasser ce plafond."

Dans certains cas, il peut donc être profitable de procéder à un rachat partiel de crédit immobilier. Voici lesquels.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.