Il est possible de vivre sans être bancarisé, mais ce surcroît de liberté vous compliquera un peu la vie au quotidien
Vivre sans compte bancaire ? Difficile, mais possible !Istock

Vous estimez que vos économies sont plus à l’abri sous votre matelas que dans les coffres d’une banque ? Vous refusez qu’une banque fasse travailler l’argent déposé sur votre compte courant à son profit alors qu’elle ne vous verse pas un kopeck et que ses services coûtent de plus en plus cher ? Alors, libérez-vous de vos chaines financières !

Vivre sans compte bancaire est possible

Le principal obstacle au fait de vivre "débancarisé" est lié à la rémunération d’une activité salariée : elle doit être payée par chèque ou virement si son montant excède 1 500 euros net/mois.

Pour le reste, pas de problème de fonds : détenir un compte bancaire est un droit, mais pas un devoir. Fin 2009, selon une enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc), environ 0,70% de la population française n’était pas bancarisée.

Cette tranche de la population ne compte pas que des irréductibles puisqu’elle comprend aussi des millions d’enfants et d’adolescents trop jeunes pour détenir un chéquier ainsi que les SDF et des adultes séjournant sur le territoire français en situation irrégulière.

A certaines exceptions près - les retraites, les aides de la CNAM et les indemnités chômage ne peuvent notamment pas être versées en espèces - vivre hors du système bancaire implique de se montrer prévoyant.

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.