La Fédération des entreprises de boulangerie (FEB) appelle la grande distribution à acheter les viennoiseries à des tarifs plus élevés, avec une répercussion attendue pour les consommateurs. Voici pourquoi.  

C’est une crise qui pourrait avoir une répercussion sur les petits déjeuners des Français. La Fédération des entreprises de boulangerie (FEB) s’inquiète d’une possible pénurie de beurre et appelle à une augmentation des tarifs pour la grande distribution. Ce qui pourrait avoir pour répercussion une hausse des prix des viennoiseries pour les consommateurs, rapporte lundi BFMTV.

La hausse du prix du beurre est en effet considérable, avec un tarif à moins de 3 euros le kilo pour les professionnels il y a un an, contre 5,37 euros le kilo aujourd’hui. "Les prix se sont envolés de plus de 100% depuis mai 2016", précise la fédération.

Forte demande en lait des pays asiatiques

Ces prix qui s’envolent seraient la conséquence directe d’une pénurie de lait, notamment due à une forte demande de la part des pays asiatiques. Et qui dit moins de lait, dit moins de production de beurre.

Publicité
Pour remédier à ce problème, la FEB appelle les industries à produire plus de beurre et la grande distribution à acheter les viennoiseries à des prix plus élevés, selon BFMTV. Cela aura alors pour répercussion de voir des croissants et pains au chocolat plus chers que d’habitude.
mots-clés : Croissant, Beurre, Pénurie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet