Le 6 janvier 2022, un décret paru au Journal officiel interdit l'installation de chaudières au fioul et au charbon dès le 1er juillet 2022. On fait le point.
Chaudières au fioul et au charbon : ce qui va changer en 2022IllustrationIstock

Dès le 1er juillet 2022, les équipements neufs de chauffage au fioul et au charbon seront interdits.  Selon un décret paru au Journal officiel le 6 janvier 2022, relayé par Le Revenu, "les équipements neufs de chauffage ou de production d’eau chaude qui émettent plus de 300 gCO2eq/KWh" ne seront plus autorisés. À noter que seules les installations neuves sont concernées. En attendant l'échéance du 1er juillet, il sera toujours possible d'installer une chaudière au fioul, mais assurez-vous qu'elle fonctionne avec un carburant vert tel que le biofioul. 

Quid des bâtiments existants ? Le décret ne s'applique pas dans les cas suivants : 

  • Il est techniquement impossible de remplacer l'équipement de chauffage.
  • Aucun réseau de distribution de chaleur ou de gaz n'existe à proximité. 
  • Des travaux de renforcement du réseau électrique sont indispensables pour installer l'équipement qui respecte le seuil d'émissions de gaz à effet de serre. 
  • "Des dispositions législatives ou réglementaires relatives au droit du sol ou de la propriété empêchent ces installations", précise Le Revenu. 

Des aides disponibles pour installer les nouveaux équipements

Quels seront les seuls équipements autorisés désormais ? Les pompes à chaleur, le chauffage au bois, les réseaux de chaleur, le gaz, la géothermie et l'énergie solaire. Il sera également possible d'utiliser un appareil qui fonctionne à l'aide d'un biocombustible liquide. Comme le rappelle Le Revenu, il existe des aides pour acquérir ces nouveaux dispositifs plus soucieux de l'environnement. "Les certificats d’économies d’énergie et le dispositif MaPrimeRénov’ dont les montants varient selon vos revenus donnent un sérieux coup de pouce", indique le magazine de finances.

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.