IllustrationIstock
Sur Internet, les arnaques sont nombreuses. Toutefois celle-ci est spécialement vicieuse puisque les escrocs se font passer pour le service technique de Microsoft.

Arnaque au faux support technique : vous pourriez être amputé de plusieurs centaines d'euros

Sur Internet les arnaques sont légion. Celle-ci, repérée par UFC-Que Choisir n’est pas sans rappeler d’autres tentatives d’extorsions dont sont victimes certains internautes. D’après le site de l’association, il s’agit d’une "escroquerie bien rodée", qui aurait déjà touché plusieurs de leurs adhérents.

En pratique, les escrocs usurpent l’identité de Microsoft alors que leurs victimes surfent sur Internet. D’après les récits faits par les adhérents d’UFC-Que Choisir à l’association, l’ordinateur se bloque à l’apparition d’un message qui semble provenir de Microsoft. La fenêtre qui s’est ouverte précise d’ailleurs que la machine est bloquée et qu’il est nécessaire de composer le numéro de téléphone affiché pour résoudre le problème. Evidemment, ceux qui ont passé l’appel pensaient entrer en contact avec le support technique de Microsoft. Ce n’était pas le cas.

Au téléphone, le faux technicien se veut rassurant et affirme pouvoir aider… Sous certaines conditions. La victime doit d’abord régler une somme "importante", dont le montant dépasse souvent 200 euros, indique UFC-Que Choisir. Pire encore, passé l’intervention, rien ne change… Preuve de plus, s’il en fallait encore, qu’il s’agit bien d’une escroquerie.

Arnaque au faux support technique : des techniques qui se diversifient

Le mode opératoire devrait peut-être vous sembler familier. En effet, les arnaques au faux support technique ne constituent pas, en soi, une nouveauté précise l’association. Cependant, elle constate que "les techniques des escrocs se diversifient". "Ainsi, selon le cas, le message peut affirmer que le PC a été infecté par un virus, indiquer qu’un problème de licence est survenu ou proposer d’éradiquer un écran bleu apparu quelques secondes auparavant", rapportent les spécialistes de l’organisation. Microsoft est la société la plus souvent usurpée, mais en pratique ce genre d’escroquerie n’est pas limitée à une seule couleur ou un seul avatar. Il arrive aussi, dans le pire des cas, que les faux techniciens installent un logiciel malveillant pendant leur intervention.

Si vous êtes vous-même victime d’une tentative d’extorsion comparable, les solutions sont nombreuses. Le plus simple consiste à fermer le navigateur, puis à le relancer sans restaurer votre session. Quand cela ne fonctionne pas, forcez à le fermer en passant par le gestionnaire des taches (Ctrl + Alt + Suppr). Si jamais cela n’était pas non plus suffisant, n’hésitez pas à lancer un scan complet de votre système depuis votre antivirus. Enfin en dernier recours, vous pouvez faire appel aux services d’un réparateur ou du service client (réel !) de Microsoft.

Si toutefois vous avez payé, il est malheureusement peu probable que vous puissez récupérer votre argent. Dans les faits, il existe des recours : vous pouvez demander à votre banque de bloquer le paiement, par exemple, mais ils fonctionnent rarement. UFC-Que Choisir recommande toutefois de se renseigner auprès de sa banque pour savoir si l’on est couvert contre ce type de fraude. Pensez également à alerter les autorités compétentes pour éviter que d’autres internautes souffrent des mêmes déboires que vous.