Une décision de l'Autorité de la concurrence pourrait directement impacter les clients de nombreuses banques. En cause, une augmentation de la commission interbancaire de retrait, qui a bondi de 56% en janvier.
Retirer de l’argent liquide pourrait bientôt coûter plus cherIllustrationIstock

Mauvaise nouvelle pour les adeptes de la petite monnaie. Le retrait d’argent liquide pourrait bientôt coûter plus cher à de nombreux Français, et ce dès 2020, rapporte le journal Les Echos. Si beaucoup de consommateurs abandonnent petit à petit l’usage de l’argent liquide, au profit du paiement sans contact ou du paiement via smartphone, les retraits existent toujours. Pour d’autres, c’est une obligation puisque certains commerçants refusent la carte bleue en dessous d’un certain montant. A quoi faut-il s’attendre dans les prochains mois ?

Argent liquide : une hausse de 56% ! 

Cette mauvaise nouvelle pour les clients de certaines banques a pour origine une décision prise à la fin de l’année 2019 par le Groupement des Cartes Bancaires (GIE CB). Comme l’explique le quotidien économique, ces dernières ont convaincu l’Autorité de la concurrence d’augmenter la commission interbancaire de retrait (CIR). Il s’agit de la somme que verse votre banque à celle qui possède le distributeur où vous effectuez un retrait. C’est pour cela que de nombreuses banques n’autorisent qu’un nombre limité de retraits en dehors des distributeurs de leurs réseaux. Pour une bonne raison : le montant du CIR n’est pas négligeable puisqu’il s’élevait à 57 centimes d’euros par retrait jusqu’au 31 décembre dernier. Une somme qui n’avait pas bougé depuis 2011.

Désormais, le montant de la CIR est de 89 centimes d’euros par retrait, soit une hausse de 56%, explique le journal Les Echos, mais les banques françaises se veulent rassurantes. Michel Ganzin, président du conseil de direction du GIE CB, expliquait récemment au quotidien économique qu’"il ne devrait pas y avoir de répercussion de cette augmentation de la commission interbancaire". Pourtant au moment de la baisse du prix de la commission interbancaire, en 2011, l’institution expliquait que cela aurait "très vraisemblablement un effet direct à la baisse sur la facturation des porteurs de carte". Logiquement, l’inverse devrait donc être vrai pour les clients. Comment cette hausse pourrait-elle vous impacter ?

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Quelle est la banque la moins chère selon votre statut professionnel ?